En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

A-t-on voulu liquider Karadzic ?


le 01 août 2008 à 15h45
Temps de lecture
3min
Radovan Karadzic au TPI.

Radovan Karadzic au TPI. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
EuropeL'ex-leader des Serbes de Bosnie accuse Richard Holbrooke, négociateur américain des accords de Dayton, d'avoir voulu sa mort.

Dès sa première comparution devant le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie, Radovan Karadzic va très loin. Ni plus ni moins, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie accuse Richard Holbrooke, diplomate américain et négociateur des accords de Dayton, d'avoir voulu sa mort, dans un document rendu public vendredi par le TPI.
 
"En 1996, au nom des Etats-Unis, Richard Holbrooke a fait une offre aux ministres et hommes d'Etat qui étaient mes représentants autorisés (...) s'engageant au nom des Etats-Unis à ce que je ne sois pas jugé devant ce Tribunal", écrit Radovan Karadzic dans ce document. "Incapable de remplir ses engagements pris au nom des Etats-Unis, il (Richard Holbrooke, ndlr) est passé au plan B - la liquidation de Radovan Karadzic", déclare l'accusé plus loin. Lors de sa comparution initiale jeudi devant un juge du TPI, Radovan Karadzic avait évoqué des accords conclus avec le diplomate américain ainsi que des menaces de mort, et avait voulu lire une déclaration à ce propos. Le juge Alphons Orie l'en avait empêché, expliquant que ce n'était pas l'objet de l'audience, et lui avait demandé d'adresser ses motions par écrit au Tribunal.

Proposition de Madeleine Albright

L'accord qu'évoque M. Karadzic serait la contrepartie secrète de son retrait de la présidence de son parti, le SDS, et de la présidence de la Republika Srpska, l'entité des Serbes de Bosnie, alors exigée par les Etats-Unis pour faciliter l'application de l'accord de paix de Dayton (1995), qui a mis fin à la guerre de Bosnie (1992-1995).
 
Radovan Karadzic prétend également que la secrétaire d'Etat américaine de l'époque, Madeleine Albright, avait proposé à Biljana Plavsic, qui l'avait remplacé à la présidence de Republika Srpska, de lui faire quitter Pale, alors capitale des Serbes de Bosnie, près de Sarajevo, en l'envoyant "en Russie, en Grèce ou en Serbie", ou "à Bijeljina", dans le nord-est de la Bosnie.

Le département d'Etat américain nie
 
Evidemment, Richard Holbrooke réfute les allégations de Karadzic (lire notre article). "C'est une vieille accusation que Karadzic a commencé à lancer en 1996", mais "untel accord aurait été immoral et contraire à l'éthique", se défend-t-il. De son côté, le département d'Etat américain, par la voix de son porte-parole, dément également les allégations de l'ancien chef des Serbes de Bosnie : "L'ambassadeur Holbrooke et nous avons dit clairement à plusieurs reprises qu'aucun accord n'avait été conclu en vertu duquel Radovan Karadzic aurait bénéficié de l'immunité".
 
Richard Holbrooke, alors émissaire spécial de l'ancien président Bill Clinton, explique avoir seulement négocié le départ de Karadzic de ses fonctions avec l'ex-président serbe Slobodan Milosevic. Richard Holbrooke, qui a négocié et accompagné la mise en oeuvre de l'accord de Dayton, a toujours démenti l'existence de cette contrepartie secrète.

(D'après agences)

Commenter cet article

  • Magnus : "un tel accord aurait été immoral et contraire à l'éthique". Quellle morale, et quelle éthique??? Ce qu'il serait interessant de montrer, c'est qui a été le premier à faire usage de l'épuration ethnique dans le conflit yougoslave. Les serbes de Bosnie ont été chassé de leur terre et leurs maisons ont été brulés. Pour que l'opinion publique américaine suive leurs dirigeants dans ce conflit, il a fallut faire des serbes les Méchants de l'histoire, par contre aucun chef musulman bosniaque n'est jugé devant le tribunal.

    Le 02/08/2008 à 12h13
  • Dometch : Ce qui est extraordinaire, c'est de voir à quel point ces criminels mégalomaniaques dépourvus du moindre remord, de la moindre compassion, s'accrochent à leur propre vie et à leur défense ... Avec pour argument le fait qu'on ait voulu les liquider!

    Le 02/08/2008 à 12h04
  • ZeMygale : Les ricains jouent avec le monde comme avec un jeu d"échecs...ils ont virés des présidents élus pour mettre des dictateurs à leur solde, ils ont virer certains dictateurs pour en mettre d'autres, ils font la guerre dès qu'il y a une richesse à récupérer ou un endroit stratégique à occuper...Bref, ce fameux accord secret ne m'étonnerait pas plus que cela...ils ont fait bien pire par le passé. Toutefois cela n'excuse en rien les activités de karadzic...il est au tribunal, qu'il soit jugé pour ses crimes mais qu'on juge aussi toute l'histoire jusqu'à son terme même si la France, l'Allemagne ou les USA doivent être mouillés. Y'en a un peu marre de tous ces accords (secrets) passés par des politiques sans nous en tenir informés...après, s'il y a des problèmes et des amendes à payer, ce n'est plus le problèmes des politiques mais cela devient celui du peuple :(((

    Le 02/08/2008 à 08h28
  • Al Brouk : N'oublions pas que les Etats-Unis, principaux promoteurs de l'indépendance du Kosovo disposent là-bas de la plus grande base militaire US hors du sol américain... Le "camp Bondsteel"... Donc je ne sais pas pour Karadzic, mais ce qui est certain c'est que dans un dossier où sont impliqués les américains, il y a toujours une contrepartie pour eux! Les américains, après avoir sponsorisé les mouvements terroristes séparatistes albanais au Kosovo et finalement réussi leur hold-up sur la souveraineté d'une province serbe, bénéficient aujourd'hui à l'intérieur de cet "Etat indépendant" d'un territoire de 300 hectares, bien à eux, au sein duquel ils font absolument ce qu'ils veulent. Bref un micro-état américain... au coeur de l'Europe et avalisé par l'Union Européenne! Elle est pas belle la vie? Donc en matière d'immunité, d'impunité et de contrepartie, Karadzic ne fait vraiment pas le poids. Par contre, nos amis américains repasseront pour la moralité et l'éthique...

    Le 02/08/2008 à 01h15
  • Yves : Je ne sais pas si "on" a voulu liquider Karadzic ,mais ce que je sais c'est que "on" l'a raté !

    Le 01/08/2008 à 22h01
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience