ARCHIVES

Au menu de la télé flamande : la truite façon Hitler


le 24 octobre 2008 à 21h38 , mis à jour le 24 octobre 2008 à 21h38.
Temps de lecture
3min
Adolfe Hitler cire musée Tussaud

Adolfe Hitler en cire au musée Tussaud / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
EuropeLes téléspectateurs de la télévision publique flamande VRT pourront découvrir mardi les secrets du plat préféré d'Adolf Hitler : la "truite sauce au beurre".

Après avoir exploré in situ les "moules frites" de Jacques Brel, le "poulet au curry" du chanteur Freddy Mercury ou la "langouste à la catalane" du peintre Salvador Dali, le chef flamand Jeroen Meus, qui officie dans une émission de la télévision publique flamande VRT, se rend dans le sud de l'Allemagne, sur les traces du fondateur du Troisième Reich. Ses pérégrinations culinaires pourront être vues par les téléspectateurs dès mardi - et ils pourront alors pénétrer tous les secrets de la "truite sauce au beurre", présentée comme le plat favori d'Adolf Hitler.

Ce mélange entre histoire et gastronomie n'est pourtant pas du goût de tous. Le rédacteur en chef du magazine de la communauté juive d'Anvers, Joods Actueel, Michael Freilich, a d'ores et déjà dénoncé une "banalisation d'un personnage comme Hitler, présenté comme un simple homme du peuple". Et il a fustigé la "naïveté" de Jeroen Meus et sa méconnaissance de la sensibilité de ce qui touche à l'Holocauste pour les survivants. Cité par Joods Actueel, le président de l'association des déportés politiques de Belgique, François De Coster, s'est dit pour sa part "déconcerté" par l'émission programmée le 28 octobre.

Dans un communiqué, le directeur de Canvas (la deuxième chaîne de la VRT qui doit diffuser le programme) Jan Stevens, défend cependant le concept en soulignant qu'il peut "aider à avoir une meilleur compréhension du dictateur". Selon lui, "il ne s'agit nullement d'humaniser Hitler. Jeroen Meus le dit dans son introduction et lors de l'émission, en mettant clairement en perspective le luxe du Nid d'aigle dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale". La VRT souhaite néanmoins "s'excuser d'avance si certaines personnes se sentent choquées par le contenu de l'émission".

D'après agence

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Entre Morano et Philippot, ça clashe, ça clashe...

      logAudience