En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Berlusconi pâtit-il de son divorce ? "Ma che no !"


le 10 mai 2009 à 12h24 , mis à jour le 10 mai 2009 à 12h24.
Temps de lecture
3min
Silvio Berlusconi Veronica Lario

Le couple Berlusconi/Image d'archives / Crédits : ABACA

A lire aussi
EuropeMalgré l'offensive médiatique de son épouse Veronica, qui a demandé la séparation après 19 ans de mariage, le président du Conseil italien ne voit pas son image s'effriter dans l'opinion.

Sourire inoxydable vissé sur les lèvres, Silvio Berlusconi affronte l'adversité comme s'il faisait face à une brise de mer. C'est du moins l'image que le Cavaliere s'efforce de donner alors qu'il est aux prises avec des démêlés conjugaux ultra-médiatisés, puisque son épouse a révélé son intention de divorcer par voie de presse. Celle-ci, Veronica, a demandé la séparation après 19 ans de mariage en reprochant à son époux de fréquenter des mineures et d'assurer la promotion politique de jeunes animatrices vedettes de la télévision.

"J'ai reçu ce matin les sondages hebdomadaires, qui mettent le Parti de la liberté à 45% et ma personne à 75% (d'opinions favorables)", a ainsi assuré samedi le président du Conseil lors d'une visio-conférence. "Je m'attendais à une chute de mon taux de popularité, mais cette campagne des médias fondée sur le monceau de mensonges de ces derniers jours a été décryptée avec beaucoup d'intelligence par les Italiens". Et le président du Conseil italien qui s'exprimait à l'occasion du premier anniversaire de son retour au pouvoir a détaillé une liste de succès déjà remportés par son gouvernement.

Un divorce à l'impact limité

Mais où se trouvent donc les fameux sondages auxquels fait ainsi référence Berlusconi ? Mystère. Mais finalement, pour le Cavaliere, peu importe, et la seule chose qui compte est de s'affirmer ainsi en bonne position. Par le passé déjà, le président du Conseil italien n'a pas hésité à se targuer, à plusieurs reprises, d'enquêtes d'opinion lui étant favorables, bien que celles-ci n'aient jamais été publiées dans la presse.

Reste que l'impact limité de son divorce sur sa popularité semble confirmé par les études publiées jusqu'à présent dans la presse. Au lendemain du tremblement de terre des Abruzzes du début avril, les médias accordaient 56% d'opinions favorables au chef du gouvernement pour sa gestion des secours. Les premières études réalisées après l'annonce de la demande de divorce ont montré que celle-ci n'avait eu que peu de conséquences sur les électeurs italiens en vue des européennes du début juin.

D'après agence

Commenter cet article

  • Urg30 : Une ballade avec sa douce chez IKEA devrait reconcilier le couple et nouvelle nuit de noce dans les abruzes dans un mobil home

    Le 11/05/2009 à 11h01
  • Stéphane : Voici les infos internacionales du jour à la une sur LCI : Allemagne, sarko admire Merckel, Italie, Berlusconi et son divorce supposé traité de façon imbécile par LCI, EU, Obama fait son show. Bravo Le Closer Info. Je retire définitivement aujourd'hui LCI de mes favoris. Affligeant.

    Le 11/05/2009 à 10h34
  • Ludo : On se plaignait avant de ne rien savoir, maintenant on sait tout. ce n'est pas plus mal. silvio a ete lu democratiquement. bravo a lui et a son action depuis un an.

    Le 10/05/2009 à 19h16
  • Padupp : "Mais où se trouvent donc les fameux sondages auxquels fait ainsi référence Berlusconi ?" Demandez-le donc au notre de président, ils doivent avoir les mêmes spin-doctors, vu que c'est le même scénario.

    Le 10/05/2009 à 14h53
  • Max : Un conseil SILVIO, si tu veux retrouver ta chérie, proposes lui un week-end en camping dans les ARBRUZZES, elle va adorer....et t'aimer à nouveau !

    Le 10/05/2009 à 13h26
      Nous suivre :
      Hip-hop endiablé pour le maire de Rochefort

      Hip-hop endiablé pour le maire de Rochefort

      logAudience