ARCHIVES

Enlevée par son père grec en 2007, Pénélope retrouvée


le 14 septembre 2009 à 16h07
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Pénélope Orfanos et sa mère Mathilde Anthouard

Crédits : AFP

À lire aussi
EuropeLa petite Pénélope Orfanos, fille d'un couple franco-grec, a été remise ce lundi à sa mère française à Athènes.

L'affaire rappelle le cas de la petite Elise, la violence sur l'autre parent en moins. Elle est même antérieure à l'histoire de la fillette franco-russe. Il s'agit cette fois d'une séparation remontant en 2006 entre une mère française, Mathilde Anthouard, et un père grec, Kyriakos Orfanos. Mathilde Anthouard avait alors obtenu la garde de leur fille, Pénélope, qui souffre d'une rare maladie génétique. Mais, en octobre 2007, le père avait profité d'un week-end où il avait la garde de Pénélope, alors âgée de deux ans, pour l'emmener en Grèce.
 
Depuis, un mandat d'arrêt international avait été lancé contre lui. Mathilde Anthouard expliquait notamment que son ex-compagnon se trouvait dans un total déni du handicap de Pénélope. Selon elle, il n'avait pas emporté le matériel orthopédique. Elle soulignait donc que le fait que l'enfant soit privée de soins et de prise en charge spécialisée risquait d'aggraver son handicap mental, son isolement social et de l'exposer à des déformations articulaires.

Campagne dans les médias
 
Presque deux ans après sa fuite, Kyriakos Orfanos a décidé de se rendre aux autorités grecques. Il s'est présenté à un commissariat d'Athènes en compagnie de ses parents, qui s'occupaient de l'enfant. Déféré devant le parquet, il a été laissé libre dans l'attente d'une décision du juge d'instruction sur son sort.
 
En application des décisions de la justice française, le procureur en charge des mineurs a décidé de confier l'enfant à sa mère. Mathilde Anthouard, qui résidait en Grèce depuis cet été pour lancer une campagne de sensibilisation dans les médias après avoir épuisé tous les recours juridiques, a pu récupérer sa fille dans l'après-midi. Elle est libre de quitter le pays dès qu'elle le souhaite. Elle tente désormais de renouer des liens avec Pénélope, qui ne parle que le grec. "Nous nous félicitions de ce dénouement heureux", indique le consul de France, Michel Clerx. "Tout le nécessaire sera fait pour assurer la sécurité de la mère et de l'enfant", ajoute-t-il.

Commenter cet article

  • Martine : Je suis heureuse pour toi et ta famille et surtout pour jean luc. je vous souhaite un bon retour en attendant de vous rencontrer. bisous à vous

    Le 14/09/2009 à 20h05
  • Benjam82 : Je suis super content et tout le monde est heureux pour toi et Pénélope! tout mes voeux de bonheur! Benjamin copain de Chloé

    Le 14/09/2009 à 18h17
  • Na : Bon retour a cette maman courage !!! Lyon vous attend avec impatience, plein de bisous à pénélope. Les bisous et les calins ont un langage universel !!!

    Le 14/09/2009 à 16h58
  • Lo : Bravo le père

    Le 14/09/2009 à 16h51
      Nous suivre :

      "Vous êtes venu à Carmaux il y a deux ans et vous ne tenez pas vos promesses"

      logAudience