En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Incendie en Russie: risques de nuage radioactif sur l'Europe ?


le 06 août 2010 à 08h19
Temps de lecture
4min
Une moscovite avec un masque, en raison de la fumée qui s'installe sur la capitale russe, le 6 août 2010.

Une moscovite avec un masque, en raison de la fumée qui s'installe sur la capitale russe, le 6 août 2010. / Crédits : TF1 News

A lire aussi
EuropeLes autorités russes craignent que les incendies se propagent à une région dont le sol avaient été irradiés lors de l'explosion de Tchernobyl en 1986. Et l'Europe, dont la France, pourrait être menacée.

La Russie prend actuellement toutes les précautions pour évacuer ses sites sensibles menacés par les incendies, mais une menace plane: l'apparition d'un nuage nucléaire. Une région inquiète notamment, celle de Briansk, à la frontière avec l'Ukraine et le Bélarus. C'est à partir de son ecosystème, son sol, ses végétaux, irradiés lors de l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986, que le nuage pourrait se former. "Si un incendie s'y déclarait, des substances radioactives pourraient s'envoler avec la fumée et une nouvelle zone polluée apparaîtrait", a averti le gouvernement. En revanche, le ministère des Situations d'urgence a annoncé la  "stabilisation" de l'incendie aux environs du centre nucléaire de Sarov (région de Nijni Novgorod), d'où les autorités avaient affirmé mercredi avoir évacué les matières fissiles et explosives.

Risques sur la Russie, mais aussi sur l'Europe. L'association écologiste Robin des Bois a mis en garde jeudi contre le risque de retombées radioactives en Europe, un danger que l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) s'est engagé à surveiller de près. L'IRSN "pourra disposer dans quelques semaines des résultats de mesure" en cours, et assure qu'il les présentera "dès qu'ils seront disponibles". "D'éventuelles traces de pollution radioactive ne pourront être décelées que si la France est exposée au panache de fumées. Or, depuis ces derniers jours, le territoire est plutôt sous des vents orientés nord-ouest", explique l'IRSN. "En tout état de cause, les niveaux d'activité susceptibles d'être observés en France à la suite de tels phénomènes ne sont pas de nature à provoquer une inquiétude d'ordre sanitaire", affirme l'institut.

La France prête à aider

Les installations militaires russes sont également surveillées de près. Quelques sites ont évacués par précaution, dont un dépôt de munitions de la région de Moscou. Le président Dmitri Medvedev a ordonné mercredi de renforcer la protection des sites stratégiques après l'incendie d'une base logistique militaire près de la capitale. Sur l'ensemble du pays, "on a constaté au cours des dernières 24 heures une baisse du nombre d'incendies, pas assez importante toutefois pour que l'on puisse se réjouir", a déclaré le ministre des Situations d'urgence, Sergueï Choïgou. La situation s'est aggravée dans le Sud-Ouest, alors que l'Ouest et le Centre de la Russie - où l'état d'urgence a été décrété dans sept régions  étaient jusqu'à présent les plus durement touchés par les incendies.

Le bilan des pertes humaines est passé jeudi de 48 à 50 morts, selon le ministère. A Moscou, le nombre de morts a été multiplié par trois cet été, certains crématoriums refusant même de réceptionner les corps, car ils n'arrivaient pas à suffire à leurs fonctions, selon plusieurs bureaux de pompes funèbres locaux. De plus en plus de moscovites circulent avec des masques de protection, une épaisse fumée a en effet commencé à recouvrir la capitale.

Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi que les autorités  françaises "se tenaient prêtes à répondre à toute demande d'assistance", selon  un communiqué de l'Elysée. La France dispose d'avions bombardiers d'eau, tout  comme l'Italie qui a déjà dépêché deux Canadair en Russie. Le président vénézuélien Hugo Chavez s'est entretenu jeudi par téléphone  avec Dmitri Medvedev pour exprimer sa "solidarité avec le peuple russe et  présenter ses condoléances aux familles des victimes de cette catastrophe  naturelle", selon un communiqué du Kremlin. En raison de la sécheresse qui entraîne une énorme perte pour les récoltes,  le Premier ministre Vladimir Poutine a interdit les exportations de céréales  jusqu'à la fin de l'année. La Russie est le troisième exportateur mondial de céréales, et les  difficultés de son agriculture ont déjà contribué à une flambée des cours du blé sur les marchés mondiaux.

Hausse vertigineuse du nombre de morts

Le nombre de décès à Moscou en juillet a été supérieur de près de 50% au même mois de l'année dernière, avec près de 5.000 morts supplémentaires imputables à la canicule, selon les services de l'état-civil de la capitale russe. "L'augmentation de décès a commencé en juillet, en juin au contraire les  chiffres étaient plutôt bons. La canicule a très certainement influé", a-t-on déclaré, sans pouvoir cependant donner de statistiques sur les cause de décès.

Commenter cet article

  • magnolia591 : Exactement ! Il est vrai que en France on préfére nous parlez du foot ou de notre président ou .....de l'actualité sur le Pakistan (en ce moment) Il est vrai que ses incendies ne préoccupe pas grand monde à peine 1 min de vidéo au journal .....

    Le 08/08/2010 à 19h22
  • idiotedeservice : Qu'ils fabriquent un peu moins de missiles nucléaires et qu'ils achètes des canadairs avec

    Le 07/08/2010 à 08h38
  • idiotedeservice : Marcopolo, dis moi, tu vois souvent des pays étrangers venir nous aider quand il y a un problème chez nous ? (inondations, tempête ect..) moi jamais, c'est toujours l'inverse, à chaque évènement dans le monde tu vois sur ton écran télé s'afficher le compte bancaire où tu peux envoyer tes dons (si il te reste quelque chose après que la sécu ne t'ai pas remboursé tes dents pour manger et tes lunettes pour voir clair)

    Le 07/08/2010 à 08h37
  • idiotedeservice : Rappelons que la russie il y a encore 3 ans à peine menacait des foudres nucléaires l'europe de l'ouest quand les américains ont développé leur nouvelle barrière de radars et défenses anti missilles n'ayez pas la mémoire courte svp !

    Le 07/08/2010 à 08h34
  • idiotedeservice : Les retombées radiocatives peuvent etre dangeureuses même par simple inhalation, bien sur les avaler sera pire :))

    Le 07/08/2010 à 08h32
      Nous suivre :
      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      logAudience