En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Belgique : le chef des indépendantistes remporte Anvers


le 14 octobre 2012 à 18h28 , mis à jour le 15 octobre 2012 à 21h06.
Temps de lecture
3min
drapeau flamand belgique wallons flamands
A lire aussi
EuropeLes indépendantistes flamands ont effectué une percée en Flandre lors des élections municipales en Belgique. Leur chef, Bart De Wever a remporté la mairie d'Anvers.

Les indépendantistes flamands sont sortis grands vainqueurs des élection municipales dimanche en Belgique. Le leader indépendantiste Bart De Wever est devenu le maire d'Anvers tandis que le parti séparatiste N-VA fait une poussée en Flandre. Cette victoire pourrait ébranler le fragile équilibre politique de la Belgique.

Bart De Wever a lancé un appel au Premier ministre Elio Di Rupo pour qu'il négocie avec lui une réforme de l'Etat ouvrant la voie à une confédération. "Les Flamands doivent pouvoir gérer (la Flandre) comme ils l'entendent. C'est pourquoi je fais un appel à Elio Di Rupo et aux politiciens francophones : prenez vos responsabilités et préparez avec nous la réforme confédérale", a-t-il lancé à Anvers devant des centaines de militants euphoriques.

"De cette manière, on pourra jeter les bases d'une véritable solidarité dans ce pays et chercher un chemin pour sortir de cette crise économique et politique", a expliqué Bart De Wever. Le confédéralisme réclamé par Bart De Wever est un modèle politique où la Flandre, la région néerlandophone du nord du pays, et la Wallonie francophone (sud) gèreraient chacune de leur côté pratiquement la totalité des affaires publiques, à l'exception de quelques domaines comme la Défense.

"Il ne s'agissait pas d'élections fédérales"

Le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, a immédiatement réagi rejetant dimanche soir toute interprétation nationale des élections municipales et a refusé de répondre à l'appel de leur chef à une évolution confédérale du pays. "Il ne s'agissait pas d'élections fédérales", a affirmé Elio Di Rupo interrogés par les chaînes de télévision locales.

"Je constate le succès de la N-VA", le parti indépendantiste flamand, a-t-il dit, ajoutant aussitôt qu'il n'y avait "pas de relation entre les élections locales et fédérales".

Commenter cet article

  • le_namurois : La NVA est pro-européenne.

    Le 15/10/2012 à 14h08
  • kev-secretstory : Tu es d'où ? Pour sortir une ânerie pareille ? !!!!

    Le 15/10/2012 à 08h57
  • elimen : Plus le capitalisme veut faire l'europe ,plus les ethnies veulent être indépendante .

    Le 15/10/2012 à 07h21
  • parigot_sur_mer : Comment dit-on BRAVO en flamand ? et aussi, MERCI !

    Le 14/10/2012 à 23h54
  • ij2 : LOL

    Le 14/10/2012 à 23h21
      Nous suivre :
      Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

      Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

      logAudience