ARCHIVES

Carnage en Norvège: la police esquisse un mea-culpa


le 10 août 2011 à 10h05 , mis à jour le 10 août 2011 à 10h07.
Temps de lecture
3min
[Expiré] Utoya Norvège

Crédits : AFP

À lire aussi
EuropeCritiquée pour avoir mis une heure avant d'arrêter l'auteur de la fusillade sur l'île d'Utoeya fin juillet, la police a admis mardi qu'elle avait choisi un itinéraire plus long que nécessaire pour aller sur l'île.

Elle aurait pu atteindre l'île plus rapidement. La police norvégienne, critiquée pour avoir mis une heure avant d'arrêter l'auteur de la fusillade sur Utoeya le 22 juillet, a admis mardi qu'elle avait choisi un itinéraire plus long que nécessaire pour aborder sur l'île.
 
Selon la télévision publique NRK, l'équipe d'intervention spéciale de la police venue d'Oslo, située à une quarantaine de km du lac où se trouve Utoeya, a embarqué sur un canot à 3,6 km de l'île alors qu'elle aurait pu partir depuis un quai situé à seulement 670 mètres de l'endroit où le carnage avait lieu. "Il s'avère que (l'endroit retenu pour la mise à l'eau de l'embarcation de la police, ndlr) était peu approprié", a déclaré Johan Fredriksen, un responsable de la police d'Oslo, à la télévision.
 
Les bateaux civils plus rapides
 
Une vidéo amateur postée sur le site de NRK montre une dizaine de policiers à bord d'une petite embarcation pneumatique rouge. Selon les médias, cette embarcation a pris l'eau sous l'effet de la surcharge et la police a elle-même indiqué avoir connu une panne moteur. Les policiers ont finalement embarqué à bord de bateaux civils, plus rapides, venus à leur rencontre, ce qui leur a permis en définitive de gagner une dizaine de minutes, selon la version officielle.
 
Des rescapés et des médias ont critiqué le laps de temps mis par la police -alors également occupée par l'explosion d'une bombe dans le centre d'Oslo-- pour intervenir le 22 juillet: près d'une heure s'est écoulée entre le premier message l'alertant de la fusillade sur Utoeya et le moment de l'arrestation. L'extrémiste Anders Behring Breivik a tué 69 personnes, dont de nombreux adolescents, lorsqu'il a ouvert le feu sur quelque 600 membres de la jeunesse travailliste réunis pour un camp d'été sur l'île. L'explosion juste auparavant d'une camionnette piégée près du siège du gouvernement norvégien à Oslo a aussi fait huit victimes.

Commenter cet article

  • pmvallez : Tout de même n'exagérons rien, les commissariats sont peut-être pourris dans certaines villes ou grandes ville, ici en province, pour exemple le cateau-cambresis, le commissariat va déménager dans des locaux complètement rénovés et beaucoup plus spacieux qu'avant... le problème est tout de même sérieux en NORVeGE, 1 heure minimum pour arriver ..... j'espère quen france nous disposons comme je le pense de commandos capables d'intervenir par hélicoptères beaucoup plus rapidement, je dis bien j'espère !!:

    Le 10/08/2011 à 14h51
  • totoblaireau : Est qu'en france le probleme n'aurait pas été le même....quand on voit la police arriver dans des voitures de qualité plus que moyenne et que l'on a a rentrer dans un commissariat pour déposer plainte, on voit bien que notre police est en voie de clochardisation..

    Le 10/08/2011 à 11h09
  • ggui : C'est terrible, ce pays des Bisounours...

    Le 10/08/2011 à 10h24
      Nous suivre :

      Jugé dépressif, un panda autorisé à regarder son ami à la télé

      logAudience