En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Costa Concordia : le commandant Francesco Schettino demande pardon, mais...


le 11 juillet 2012 à 10h53 , mis à jour le 11 juillet 2012 à 16h44.
Temps de lecture
3min
Francesco Schettino, le capitaine du Costa Concordia

Francesco Schettino, le capitaine du Costa Concordia / Crédits : Abaca

A lire aussi
EuropeDans sa première longue interview depuis le drame en janvier dernier, le commandant du paquebot qualifie l'accident de "banal" et l'explique par la "fatalité". Il se dit également lui aussi victime de la tragédie.

 "Il est normal que je demande pardon à tous et que je sente le poids des 32  victimes sur ma conscience". Six mois après le naufrage du Costa Concordia, Francesco Schettino, aujourd'hui l'un des hommes les plus haïs d'Italie, s'est exprimé mardi soir pour la première fois sur la chaîne de télévision Canale 5.
 
S'il demande donc "pardon", son explication du drame pourrait cependant lui attirer de nouvelles critiques. Selon lui, le naufrage a  en effet été "un incident banal, où la fatalité s'est engouffrée dans l'interaction entre les êtres humains. Il y a eu, je crois, un malentendu, et précisément à cause de cela les gens éprouvent de la colère. C'est comme si tous les cerveaux, y compris les instruments de bord, avaient court-circuité", explique-t-il, se présentant comme une "victime de tout ce système". "Un incident en mer est différent d'un crime. Je ne crois pas avoir commis un crime. Je veux que la vérité sorte au grand jour, quelle qu'elle soit ", se justifie-t-il.

Argent ?
 
Poursuivi pour homicides multiples par imprudence, naufrage, abandon du navire et pour avoir omis de révéler aux autorités maritimes italiennes la gravité de l'accident, Francesco Schettino avait été écroué au lendemain du drame puis assigné ensuite à résidence sans pouvoir parler à quiconque à l'exception de ses avocats et de ses proches.   La justice italienne a allégé cette assignation au début du mois (lire notre article : "Concordia : le commandant du paquebot peut rentrer chez lui"). Selon certains médias italiens, Francesco Schettino aurait reçu 50.000 euros pour cette interview. Cette information, démentie par Canale 5, n'a cependant pas manqué de faire polémique.

Procès Concordia : l'audience renvoyée à septembre

L'audience technique prévue le 21 juillet à Grosseto en Toscane pour étudier les indices recueillis en vue du procès du naufrage du Costa Concordia (groupe Carnival) sera vraisemblablement renvoyée au mois de septembre, a affirmé mercredi le procureur en charge de l'enquête. Ce renvoi d'audience est d'autant plus probable que les quatre experts judiciaires nommés par le juge des enquêtes préliminaires (équivalent en Italie d'un juge d'instruction) ont eux-mêmes demandé mardi au tribunal de Grosseto un délai supplémentaire pour remettre leurs conclusions. L'audience du 21 juillet devrait donc se résumer à la notification officielle du renvoi et à l'annonce d'une nouvelle date aux parties au procès.

Commenter cet article

  • pat.hibulaire : Tout a fait d'accord - Sauf qu'il pourrait rétorquer (au point ou il en est on peut s'attendre à tout) qu'il a quitté le navire pour faire une victime de moins .....

    Le 12/07/2012 à 14h25
  • mguicharnaud : Non, il ne demande pas pardon avec un "mais", il n'y a pas de guillemets, ce n'est pas une citation, c'est une restriction dans un titre, lire l'article entier. Il demande pardon et il apporte des précisions. Il demande pardon, mais il voudrait bien qu'on l'écoute lui aussi. On a entendu tout le monde sauf lui jusqu'à présent. C'est vrai ou c'est pas vrai ?

    Le 12/07/2012 à 08h35
  • kidugwenn : Il demande pardon avec un mais ? c'est lui qui est impardonnable d'avoir navigué aussi près de la côte et d'avoir quitté le navire au moment du naufrage . Quand on a la responsabilité d'un paquebot avec des passagers à bord, on ne se permet pas une telle fantaisie.

    Le 12/07/2012 à 03h36
  • lebaron92 : A l'intention de lolooglio: parfait, malheureusement non! mais certainement responsable...

    Le 11/07/2012 à 15h15
  • _phiphou_ : Un accident, ça arrive.. Une erreur, on peut comprendre Une prise de risque pour fanfaronner, coupable, mais la vanité, ça existe Mais qu'un capitaine quitte le navire, ça non, c'est pas possible...

    Le 11/07/2012 à 14h58
      Nous suivre :
      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      logAudience