En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ecosse : il y aura bien un référendum sur l'indépendance en 2014


le 15 octobre 2012 à 16h40 , mis à jour le 15 octobre 2012 à 17h32.
Temps de lecture
3min
David Cameron Alex Salmond Ecosse
A lire aussi
EuropeLe chef du gouvernement britannique David Cameron et le dirigeant nationaliste écossais Alex Salmond ont signé ce lundi un accord pour l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de l'Ecosse en 2014.

C'est donc officiel : les Ecossais devront se prononcer sur leur indépendance par référendum en 2014. Le chef du gouvernement britannique David Cameron et le dirigeant nationaliste écossais Alex Salmond ont signé ce lundi à Edimbourg un accord prévoyant l'organisation du référendum. Les deux hommes ont paraphé "l'accord d'Edimbourg" à la résidence St Andrews, siège du gouvernement local.

"Je crois farouchement que l'Ecosse doit rester" au sein du Royaume-Uni, a souligné le Premier ministre devant des journalistes à l'issue de cette cérémonie. Mais le Royaume-Uni "ne peut en aucune façon garder un pays en son sein contre la volonté de son peuple", a-t-il expliqué.

Cameron espère que le Royaume-Uni "restera uni"

"Les Ecossais ont élu un parti qui voulait un référendum. Je crois qu'il faut (les) respecter", a-t-il poursuivi, tout en espérant "ardemment que le Royaume-Uni restera uni, car ensemble, nous sommes plus riches, plus forts, plus en sécurité". Le Premier ministre britannique a également ouvert la porte à l'octroi futur d'une plus grande autonomie à l'Ecosse, si le "non" à l'indépendance triomphait in fine. De son côté, Alex Salmond s'est déclaré confiant dans la victoire du "oui" en 2014, malgré des sondages peu favorables.

"Le gouvernement écossais a une vision ambitieuse pour l'Ecosse: un pays européen prospère, qui réussit et qui soit le reflet des valeurs écossaises (...), capable de promouvoir l'équité et la cohésion sociale. Une Ecosse avec une nouvelle place dans le monde, celle d'une nation indépendante", a-t-il fait valoir, lors d'une conférence de presse.

Rattachée à l'Angleterre depuis 1707

L'Ecosse, rattachée depuis 1707 à la couronne d'Angleterre, jouit depuis 1997 d'une autonomie accrue au sein du Royaume-Uni, qui comprend également l'Angleterre, le pays de Galles et l'Irlande du Nord. Mais Londres a accepté en janvier le principe d'un référendum, sous la pression d'Alex Salmond, sorti renforcé des élections au Parlement régional en mai 2011.

Le Parlement écossais a actuellement des compétences en matière d'éducation, de santé, d'environnement et de justice. Cependant les questions relatives aux affaires étrangères, à l'énergie, à la fiscalité et à la défense restent du ressort de Londres. Selon un récent sondage, le nombre des partisans de l'indépendance en Ecosse a toutefois reflué ces derniers mois. Aujourd'hui un tiers (28%) des 5,2 millions d'Ecossais souhaitent quitter le giron du Royaume-Uni.

Commenter cet article

  • tophedeparis : Juste une petite rectification, ce n'est pas l'Ecosse qui est rattachée au Royaume-Uni. C'est le Royaume uni qui s'est rattaché à l'Ecosse

    Le 16/10/2012 à 14h24
  • jghttc1 : M.Cameron, en difficulté accrue dans son propre pays tente, maladroitement, de dérouler le tapis rouge aux éxilé fiscaux Français afin de compenser une éventuelle perte de prospérité du Royaume-Uni, à la faveur d'une scission des écossais !

    Le 16/10/2012 à 11h13
      Nous suivre :
      Document - Henry : « Sans mon père, je n’en serais pas là »

      Document - Henry : « Sans mon père, je n’en serais pas là »

      logAudience