En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Inondations en Russie : 150 morts, Poutine ordonne une enquête


le 08 juillet 2012 à 10h43 , mis à jour le 08 juillet 2012 à 22h50.
Temps de lecture
3min
Russie : scène de désolation près de la ville de Krymsk, frappée par des inondations meurtrières (8 juillet 2012)

Russie : scène de désolation près de la ville de Krymsk, frappée par des inondations meurtrières (8 juillet 2012) / Crédits : AFP / M. Mordasov

A lire aussi
EuropeVladimir Poutine a survolé en hélicoptère la région du sud de la Russie dévastée par des inondations et a ordonné une enquête fédérale pour évaluer la réaction des autorités face à cette catastrophe qui a fait 150 morts.

Des hauteurs d'eau qui ont pu atteindre les sept mètres par endroits, des habitants surpris en plein sommeil et qui n'ont pu s'échapper, des zones urbaines dévastées où les sauveteurs cherchent encore des cadavres : après les inondations catastrophiques qui ont frappé, en Russie, une région voisine de la mer Noire, le bilan est très lourd. Et peut encore s'alourdir au gré de nouvelles découvertes macabres. Pour l'heure, 150 corps ont été retrouvés. Parmi les victimes, de nombreuses personnes âgées qui ont été incapables de fuir.

Vladimir Poutine a survolé en hélicoptère cette région du sud de la Russie dévastée par les inondations et a ordonné une enquête fédérale pour évaluer la réaction des autorités face à cette catastrophe. Il a annoncé que des fonds seraient débloqués pour construire de nouveaux logements pour les victimes dans les environs de Krasnodar, région relativement aisée grâce à ses activités agricoles et touristiques. Le président russe a aussi ordonné au ministère des Situations d'urgence de vérifier l'état d'un réservoir proche de Krymsk, la ville la plus durement touchée. L'agence publique de gestion des ressources hydrauliques a démenti l'hypothèse émise par des habitants, selon lesquels une libération d'eau d'un réservoir proche de la ville était à l'origine de ces inondations.

L'équivalent de deux mois de précipitations est tombé en quelques heures vendredi soir dans cette région. Dans cette zone sinistrée de la "riviera russe", le district de Krymsk est le plus touché avec 130 morts. Cette partie de l'arrière-pays située à 200 km au nord-ouest de la cité balnéaire de Sochi qui accueillera en 2014 les Jeux olympiques d'été, a été atteint par une crue de plusieurs mètres de haut. Selon les autorités locales, plus de 12.000 habitants et 4000 habitations ont été touchés par le désastre. Dans la zone côtière sinistrée, le courant a été coupé, et quelque 29.000 personnes en étaient toujours privées dimanche, selon un communiqué du ministère de l'Energie. La catastrophe, dont les autorités en butte aux critiques soulignent l'ampleur et la brutalité exceptionnelles, a aussi provoqué le blocage des routes et interrompu le trafic ferroviaire et maritime.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Un incendie dans le métro de Londres

      Un incendie dans le métro de Londres

      logAudience