En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La vidéo d'un enfant emmené de force par la police choque l'Italie


le 12 octobre 2012 à 17h59 , mis à jour le 12 octobre 2012 à 18h03.
Temps de lecture
3min
police italie

Crédits : TF1-LCI

A lire aussi
EuropeLa vidéo filmée par la tante de l'enfant fait polémique en Italie vendredi. Au centre d'une bataille judiciaire entre ses parents, le petit garçon a dû quitter l'école, emmené de force par des policiers.

Sur les images, filmées par sa tante maternelle diffusées par la télévision italienne, on voit un garçonnet se débattre entre plusieurs policiers qui le tiennent par les bras et les jambes, et le traînent par terre, au milieu des cris et des injures. On entend une femme hurler le nom de l'enfant "Leonardo" et crier aux policiers de "le laisser tranquille". La vidéo de ce garçon de 10 ans, emmené de force par des policiers à la sortie de l'école, en vertu d'une décision de justice sur la garde de l'enfant, faisait polémique vendredi en Italie, où une enquête a été ouverte sur le comportement des forces de l'ordre.


L'enfant est au centre d'une bataille judicaire entre ses parents. C'est en vertu d'une décision d'un tribunal pour mineurs le confiant à son père qu'il a été emmené alors qu'il sortait de l'école primaire à Cittadella, près de Padoue (nord-est). De leur côté, la tante qui a filmé la vidéo et le grand père du garçonnet ont été accusés vendredi par la préfecture de Padoue d'outrage et de résistance aux forces de l'ordre, ainsi que de non-respect d'une décision de justice.

L'enfant a d'abord refusé de quitter sa classe
 
Devant l'émoi suscité par cette vidéo, le chef de la police Antonio Manganelli a exprimé "ses profonds regrets", présenté ses excuses à la famille et annoncé l'ouverture d'une enquête interne. Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Carlo De Stefano a dénoncé "un comportement qui n'est pas apparu adéquat au regard d'un contexte hostile et difficile qui devait suggérer d'autres modes d'agir". Selon la police, les agents se sont résignés à se rendre à la sortie de l'école parce que plusieurs tentatives pour reprendre l'enfant au domicile de sa famille maternelle avaient échoué. Sommé de s'expliquer devant le parlement, Carlo De Stefano a indiqué que les policiers, accompagnés du père, d'un psychiatre et d'un psychologue, s'étaient rendus dans les locaux de l'école pour prendre l'enfant, qui a refusé de les suivre. Les autres élèves ont alors été éloignés, et le père a réussi avec difficulté à le faire sortir de sa classe, mais l'enfant est devenu encore plus déchaîné, nécessitant l'intervention des policiers, toujours selon la version du ministère de l'Intérieur."L'enfant, à peine sorti du bâtiment, hurlait pour que les membres de sa famille maternelle, arrivés avec des caméras, interviennent", a indiqué Carlo de Stefano.
 

Commenter cet article

  • alawinneuse : Malheureusement, un enfant est TRES aisément manipulable Louischom. On pourrait aussi se dire que si la justice a attribué la garde au père ( ce qui est exceptionnel) c'est qu'elle avait de bonnes raisons. Et de s'interroger sur ce que sa mère et sa tante lui ont mis dans la tête pour qu'il arrive à de telles extrémités.

    Le 13/10/2012 à 10h09
  • louischom : Pourquoi l'enfant ne peut il exprimer ses préférences et pourquoi la justice n'en tient elle pas compte? C'est l'enfant dont il s'agit et la justice ne peut pas connaître tous les aspects de sa relation avec chacun de ses parents. La justice tient trop souvent compte des desiderata de l'un des parents qui est "mieux représenté" au détriment des désirs de l'enfant!

    Le 13/10/2012 à 09h26
  • castor1911 : Donc il n'avait pas envie d'aller chez son père ,et si la justice laissait le 1 er concerné donc l'enfant ,choisir ou et avec qui il veut vivre .....et ce quelque soit l'age .

    Le 12/10/2012 à 20h33
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience