En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le manifeste de Breivik bientôt adapté au théâtre


le 19 janvier 2012 à 17h56 , mis à jour le 19 janvier 2012 à 18h43.
Temps de lecture
3min
Le "Café Teatret" de Copenhague a d&cidé d'adapter le manifeste d'Anders Behring Breivik, le tueur d'Oslo, en pièce de théâtre.

Le "Café Teatret" de Copenhague a d&cidé d'adapter le manifeste d'Anders Behring Breivik, le tueur d'Oslo, en pièce de théâtre. / Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
EuropeLes 1.500 pages écrites par Anders Behring Breivik, l'auteur de la tuerie d'Oslo qui avait fait 77 morts en juillet dernier, vont être adaptées par un théâtre de Copenhague. La pièce, qui se composera d'un monologue, devrait être joué l'été prochain au "Café Teatret". Une décision qui suscite la polémique.

C'est un scénario que peut-être même Anders Behring Breivik n'avait pas imaginé depuis sa cellule. Son manifeste de 1.500 pages, publié dans lequel le responsable de la tuerie d'Oslo, qui a fait 77 morts en juillet dernier, exposait ses idées, sera adapté au théâtre, sous la forme d'un monologue. "La pièce se jouera du 23 août au 15 septembre", a annoncé au journal Politiken, Christian Lollike, directeur artistique du "Café Teatret" de Copenhague.

S'il admet que les attaques en Norvège ont été "une épouvantable tragédie" et que Behring Breivik a "exécuté les gens d'une façon très cruelle", il estime que "le raisonnement qui est derrière les actes (...) exprime une conception politique et idéologique. Cela peut se reproduire". "Ce dont j'ai peur, c'est que le raisonnement de Breivik soit délaissé et ne fasse pas l'objet d'une réflexion et d'une recherche", a-t-il ajouté. Au coeur du texte? Une haine du mullticulturalisme et une volonté de mener une croisade contre l'islam, le socialisme et les médias.

L'annonce de l'adaptation du manifeste de Breivik a suscité de vives réactions au Danemark. Dépassé par les demandes d'interviews, le théâtre a d'ailleurs décidé de ne plus s'exprimer sur le sujet. En Norvège, où le drame est encore dans toutes les mémoires, le monologue s'inspirant de Breivik fait aussi polémique. D'après Erik Ulfsby, directeur du Théâtre norvégien à Oslo, l'argumentation de Christian Lollike "est une mauvaise excuse pour attirer l'attention sur son propre projet". Pas sûr que le public se déplace en masse pour entendre crier "je serai étiqueté comme le plus grand monstre (nazi) depuis le Seconde Guerre mondiale".

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Hollande sur le vol AH5017 : sa déclaration TV en intégralité

      Hollande sur le vol AH5017 : sa déclaration TV en intégralité

      logAudience