En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Espagne : l'incendie reste hors de contrôle


le 23 juillet 2012 à 07h09 , mis à jour le 23 juillet 2012 à 22h57.
Temps de lecture
5min
Incendie en Espagne : un avion intervient sur un foyer près de La Jonquère (23 juillet 2012)

Incendie en Espagne : un avion intervient sur un foyer près de La Jonquère (23 juillet 2012) / Crédits : AFP / L. Gene

À lire aussi
EuropeSi les incendies qui ont déjà ravagé 13.000 hectares dans le Nord-Est du pays n'avancent plus, ils restent hors de tout contrôle. Mais selon les autorités espagnoles, "les perspectives sont encourageantes". Lundi, la fumée était visible à près de 150 km des foyers.

L'incendie toujous hors de contrôle
Aux dernières nouvelles, lundi soir, le feu était toujours hors de contrôle, malgré une accalmie du vent. "Les perspectives sont encourageantes", a déclaré dans la soirée le ministre catalan de l'Intérieur, Felip Puig. "Il est impossible de dire quand
le feu pourra être contrôlé", a-t-il cependant prévenu. Sur le terrain, les pompiers luttaient sans relâche pour empêcher les retours de flammes.

Le Fort de Bellegarde endommagé
Le site touristique du Fort de Bellegarde, château médiéval transformé en garnison sur les hauteurs du village du Perthus (Pyrénées-Orientales), a été endommagé par le gigantesque incendie qui s'est déclaré dimanche en Catalogne, a-t-on appris lundi auprès du maire de la localité.

L'A9 Perpignan-Barcelone rouverte
'autoroute A9/AP-7 Perpignan-Barcelone, déjà fermée à deux reprises en raison de violents incendies en Catalogne, a été rouverte lundi vers 16 heures dans les deux sens de circulation, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture des Pyrénées-Orientales. Vers 13h, la fermeture avait été décidée lorsque le feu a traversé l'autoroute au niveau de la gare de péage de La Jonquère (nord-est de l'Espagne), a précisé la préfecture. Initialement interrompue dimanche à la mi-journée, la circulation avait été rétablie entre 10 et 13h lundi, permettant aux nombreux touristes de franchir la frontière. La circulation est toujours possible sur la route départementale D900, non loin de l'A9, a encore indiqué la préfecture.

Voir le sujet TF1 : "la peur des automobilistes bloqués sur l'A9" :

 

La fumée visible depuis Barcelone
L'incendie qui fait rage depuis dimanche dans le nord-est de l'Espagne est toujours hors de contrôle mais ne progresse plus, a annoncé lundi le ministre catalan de l'Intérieur, Felip Puig. Le bilan des surfaces parcourues depuis le déclenchement de la catastrophe reste donc inchangé par rapport à dimanche soir : le feu a dévasté 13.000 hectares de végétation sur 17 communes, selon les pompiers. Il a transformé en un immense brasier la région de La Jonquère, la ville frontière située du côté espagnol, et les villages avoisinants. La fumée était visible lundi depuis Barcelone, à plus de 150 kilomètres au sud de la frontière, et une odeur de brûlé enveloppait la ville. Un autre incendie, moins gigantesque (il a parcouru 200 hectares) qui s'est aussi déclenché dimanche du côté de Port-Bou, une petite ville de la côte méditerranéenne, a lui été maîtrisé. 

Une lueur d'espoir : le vent se calme
Une légère accalmie du vent a permis lundi, dès l'aube, l'intervention des avions et hélicoptères bombardiers d'eau, 22 appareils au total, espagnols et français, qui appuyaient environ 500 pompiers au sol. Le feu se trouvait alors, selon les soldats du feu, "à un ou deux kilomètres" de Figueres, à une vingtaine de kilomètres au sud de La Jonquère, mais ne menaçait pas la ville. Les pompiers espèrent toutefois que la tramontane, vent qui souffle du nord-ouest, laisse place à un vent d'est venu de la Méditerranée et apportant de l'air plus humide, qui pourrait faciliter leur travail.

Trois Français tués, la quatrième victime est espagnole
Trois Français, et non quatre comme annoncé dans un premier temps par des responsables catalans, ont été tués dans l'incendie qui dévaste depuis dimanche une région frontalière du nord-est de l'Espagne, ont annoncé les autorités espagnoles. Les services de secours catalans avaient fait état lundi matin de quatre morts français. Mais selon la préfecture de Catalogne, l'homme de 75 ans, mort d'une crise cardiaque dimanche dans le village de Llers, près de la ville frontalière de La Junquera, était un Espagnol et non un Français. Les trois autres victimes sont bien françaises, a confirmé la préfecture. Il s'agit d'un homme de 64 ans, très grièvement brûlé dimanche et décédé lundi à l'hôpital du Vall d'Hebron à Barcelone, ainsi que d'un homme et de sa fille de 15 ans, morts dimanche à Port-Bou. Tous deux s'étaient jetés à la mer en tentant d'échapper aux flammes. Selon le gouvernement catalan, huit blessés étaient toujours hospitalisés lundi soir.

Un désastre causé par l'homme
Selon le ministre catalan de l'Intérieur, l'incendie des environs de Figueres et La Jonquère, le plus important, est probablement dû "à un mégot ou à un petit engin explosif" qui a pris feu, du fait "d'une imprudence ou d'une négligence". Même cause probable pour l'incendie de Port-Bou, où des files d'automobilistes se sont retrouvées piégées par la fermeture de la route du Perthus : dans le bouchon qui s'est formé, "on suppose que quelqu'un a jeté une cigarette par la fenêtre de sa voiture", explique le maire.

La France à la rescousse
Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls, qui est lui même né en Catalogne, à Barcelone, a exprimé "ses condoléances aux familles des victimes" et apporté "tout son soutien aux sapeurs pompiers qui luttent contre ces incendies dramatiques". Il a dit rester "très attentif à l'évolution de la situation en Catalogne". La France apporte un soutien en hommes et en matériel : trois cents pompiers français luttent avec leurs homologues espagnols contre les flammes. Six bombardiers d'eau effectuent également des rotations aux côtés des appareils espagnols : deux Canadair, ainsi que deux Tracker et les deux Dash que
compte la flotte française.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

  • andreassp37 : C'est des conneries pour le mégo de cigarettes, 6 départs en quelques seconde = 6 clope au même moment? --' c'est de la connerie.. enfin bon bref.. En tout cas les pompiers espagnole montre qu'ils sont surtout à la ramasse pas très bien formé pour les FDF (feu de fôret) et que leur véhicule sont pas très adécuate pour le FDF... En france, un feu comme sa c'est très rare pour nous... généralement on le contrôle pas longtemps après.. Bon courage aux collègues.

    Le 25/07/2012 à 08h17
  • delphine : Je suis une touriste en vacances depuis 3 semaines la fumee arrive par chez nous la cote francaise ca fait peur avc le vent qui a eu. biz........

    Le 23/07/2012 à 23h33
  • sophie70000 : Courage aux pompiers !!!!!!

    Le 23/07/2012 à 23h23
  • pecheurdevie : Si ce n est pas ironique c est vraiment la logique de l année...............

    Le 23/07/2012 à 17h56
  • fifi86480 : Encore une catastrophe pour l'Espagne !!!!merci de les aider !!!un pays tellement convoités pas les touristes ne les laissez pas !!!!!!!!!!

    Le 23/07/2012 à 11h56
      Nous suivre :
      Jennifer Lawrence, Rihanna, Kirsten Dunst... : des photos de stars dénudées fuitent sur Internet

      Jennifer Lawrence, Rihanna, Kirsten Dunst... : des photos de stars dénudées fuitent sur Internet

      logAudience