En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les artistes norvégiens rendent hommage aux morts d'Utoeya


le 21 août 2011 à 16h22 , mis à jour le 21 août 2011 à 16h33.
Temps de lecture
3min
L'arrivée des personnalités à la salle de concert Spektrum d'Oslo, pour participer à un hommage aux morts d'Utoeya (21 août 2011)

L'arrivée des personnalités à la salle de concert Spektrum d'Oslo, pour participer à un hommage aux morts d'Utoeya (21 août 2011) / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
EuropePlusieurs des artistes les plus reconnus en Norvège, dont le groupe A-ha, reformé pour l'occasion, commémorent ce dimanche, un mois après le drame, en présence du roi Harald et du Premier ministre norvégien, les victimes de l'équipée meurtrière de l'extrémiste Anders Behring Breivik.

 

Un mois après les pires attaques jamais commises sur son sol en temps de paix, la Norvège commémore ce dimanche les victimes tuées dans la fusillade et l'attentat à la bombe perpétrés par l'extrémiste Anders Behring Breivik. Survivants, familles des victimes, secouristes, famille royale et ministres se sont réunis dans l'après-midi dans la salle de concert Spektrum d'Oslo, pour participer à une cérémonie rassemblant certains des plus grands artistes du pays, dont le célèbre groupe pop A-ha, spécialement reformé pour l'occasion. Entre les morceaux musicaux, des acteurs norvégiens lisaient à haute voix les noms des 77 personnes, des jeunes pour la plupart, qui ont péri dans les attaques du 22 juillet.

Se disant en guerre contre l'islam et le multiculturalisme, Behring Breivik, 32 ans, avait ce jour-là fait exploser une bombe près du siège du gouvernement puis ouvert le feu sur des centaines de jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya, à une quarantaine de km au nord-ouest d'Oslo.

Les survivants de retour sur les lieux de la fusillade

Comme un rejet de ses thèses, la cérémonie de ce dimanche est dirigée par Haddy N'jie, une artiste née d'un père gambien et d'une mère norvégienne. Le roi Harald, visiblement ému, a prononcé un discours devant une assistance comprenant plusieurs dignitaires étrangers. Parmi les personnalités attendues figuraient les présidents islandais Olafur Ragnar Grimsson et finlandais Tarja Halonen, tous les chefs de gouvernement des pays nordiques, la princesse héritière Victoria de Suède et le prince Fredrik du Danemark.

Samedi, pour la première fois depuis le drame, les survivants de la fusillade d'Utoeya ont pu visiter l'île où sont morts 69 de leurs camarades. La veille, ce sont les familles des victimes qui s'étaient vu offrir la possibilité de se rendre sur les lieux où leurs proches ont vécu leurs derniers instants.

En détention provisoire dans une prison de haute sécurité proche d'Oslo, Behring Breivik a reconnu être l'auteur des deux attaques tout en refusant d'en endosser la responsabilité pénale, estimant que son geste était "atroce mais nécessaire" selon les propos rapportés par son avocat, Geir Lippestad. Vendredi, le tribunal d'Oslo a prolongé d'un mois son placement en isolement total, un traitement que le tueur a qualifié de "torture sadique".

Commenter cet article

      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience