En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les festivités du "jubilé de diamant" d'Elizabeth II s'ouvrent à Epsom


le 02 juin 2012 à 14h11 , mis à jour le 02 juin 2012 à 21h49.
Temps de lecture
3min
Jubilé de la reine Elizabeth le 2 juin 2012

Jubilé de la reine Elizabeth le 2 juin 2012 /

A lire aussi
EuropeLa reine d'Angleterre, accompagnée de son époux le duc d'Edimbourg, est arrivée peu après 14h à Epsom, près de Londres, où elle a assisté au fameux derby. Une course de chevaux qui marque le début des célébrations du 60e anniversaire de son accession au trône.

Pour le premier des quatre jours de fête, elle a choisi un manteau de couleur bleue. Avec un chapeau assorti. La reine Elizabeth II est arrivée en berline peu après 14h sur le champ de courses d'Epsom, dans le sud de Londres, sous les acclamations du puvblic. Accompagnée de son époux, le duc d'Edimbourg, elle a ensuite écouté la chanteuse d'opéra Katherine Jenkins interpréter l'hymne national britannique "God Save The Queen" avant de prendre place en tribunes pour suivre la course du "jubilé de diamant", qui marque le début des festivités du week-end outre-Manche.

Le vainqueur de la "Coupe du couronnement",  Joseph O'Brien, jockey de Saint Nicholas Abbey, a d'ailleurs reçu le trophée des mains de la souveraine qui célèbre ses 60 ans de règne.   Le Derby d'Epsom a été remporté par le cheval Camelot, le favori.

Elizabeth II remet le trophée du vainqueur du Derby d'Epsom, le 2 juin 2012.

Passionnée par les chevaux, la reine - qui continue à monter à cheval à 86 ans - a pu cette année regarder le Derby d'Epsom avec plus de sérénité. Car aucun de ses chevaux n'étaient sur la ligne de départ ce samedi.

Chapeaux très chics et téléphones portables

Près de 150.000 personnes étaient attendues à Epsom. Et pour tous, le même dress code: haut-de-forme et queue-de-pie pour les messieurs, chapeaux en tout genre pour les dames, ainsi que des petits drapeaux Union Jack distribués aux personnes présentes. Un look très codifié pourtant mis à mal par...les téléphones portables que brandissait la foule au passage de la reine, chacun essayant d'immortaliser d'une photo ce jour si spécial pour leur souveraine.

Quelques minutes plus tôt, à 14h précises heure de Paris, une salve de 41 coups de canon a été tirée dans le centre de la capitale et près de la Tour de Londres, ainsi qu'en plusieurs points du pays. De quoi donner le départ des célébrations. Même la pluie, qui commençait à tomber dès samedi matin, a laissé sa place au soleil. Le 2 juin 1953, jour du couronnement d'Elizabeth, seize mois après son accession au trône, les cérémonies s'étaient déroulées sous une pluie battante.

La reine devait ensuite rejoindre Londres où les Britanniques étaient nombreux dans les rues et le long de la Tamise. Parmi les autres moments de fête attendus, on compte notamment un concert de musique pop au palais de Buckingham, une grande procession dans les rues de la capitale britannique et une spectaclaire revue navale le long de la Tamise.

Commenter cet article

  • btsipora : C la faute à qui ,,,,,,?

    Le 03/06/2012 à 11h16
  • kasper0007 : Classement de la démocratie en Europe : 1) UK 2) Fr

    Le 02/06/2012 à 19h50
  • trop07 : Ils auraient quand même pu s'habiller un peu !

    Le 02/06/2012 à 19h06
  • orpaz : Et pendant ce temps la le tiers monde meurt de faim. c est a vous degouter de la vie...

    Le 02/06/2012 à 18h46
  • vingue : Chronologiquement, c'est la 1ère démocratie en Europe. La règle est : le souverain règne, mais ne gouverne pas (c'est le rôle du 1er Ministre). A moins que cela n'ait changé, la Reine tient audience tous les matins à 9h, pas si mal à son âge, et fait part de ses remarques et observations. La famille royale ne coûte pas si cher que ça. Et même à contrario elle rapporte plutôt gros dans le secteur touristique. De plus depuis dix ans elle paie des impôts sur sa fortune personnelle. Toutefois, je dirais que ce qui caractérise le peuple anglais, c'est sa docilité avec les puissants. Leur révolution n'a jamais été populaire ni même bourgeoise et la différenciation sociale est encore aujourd'hui bien plus forte en Angleterre qu'en France. Il suffit de voir de quel milieu très étroit est issu le personnel politique britannique. Du coup, les Anglais s'expriment dans les pubs et les stades de foot. La stratification sociale anglaise est terriblement rigide. Curieusement les Anglo-Saxons ont cette façon de se retrouver au pub, où se mélangent les âges et les classes, de manière plus unitaire et plus ouverte que chez nous. Mais je préfère un régime républicain et démocratique comme le nôtre. Je préfère un chef d'Etat qui, le jour de son investiture, se prend la pluie sur la tête qu'une reine qui se balade dans un carrosse d'une valeur inestimable pour lire le plan de rigueur que vont subir ses sujets !

    Le 02/06/2012 à 16h50
      Nous suivre :
      Fusillades à Ottawa : le parcours du tireur vu des cameras de surveillance

      Fusillades à Ottawa : le parcours du tireur vu des cameras de surveillance

      logAudience