En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Luka Rocco Magnotta ne s'opposera pas à son extradition


le 05 juin 2012 à 15h15 , mis à jour le 05 juin 2012 à 20h41.
Temps de lecture
3min
Photo obtenue par la police de Montréal de Luka Rocco Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal".

Photo obtenue par la police de Montréal de Luka Rocco Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal". / Crédits : AFP

A lire aussi
EuropeLe Canada prépare activement la demande d'extradition de Luka Rocco Magnotta, arrêté lundi en Allemagne. Selon un porte-parole du Parquet allemand, le suspect a fait savoir qu'il ne s'opposerait pas à son extradition.


Luka Rocco Magnotta, accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre par le Canada, a été présenté mardi devant un procureur berlinois qui lui a signifié les charges pesant contre lui et lui a confirmé sa mise en détention. Arrêté lundi à Berlin après dix jours de cavale depuis le Canada, via Paris, il est actuellement dans une prison de la capitale allemande. Selon un porte-parole du Parquet allemand, "il a dit qu'il ne s'opposerait pas à son extradition", ce qui rendra la procédure "plus rapide et plus facile".
 
De son côté, la justice canadienne travaille activement sur cette fameuse demande d'extradition et doit l'adresser dès que possible à Berlin. Selon la loi allemande, en attendant, la "notice rouge" d'Interpol équivaut à une demande provisoire d'extradition. Conformément à un traité en vigueur entre les deux pays, Ottawa doit donc maintenant déposer, d'ici 60 jours, une demande officielle, accompagnée de documents étayant les éléments de preuve à l'appui. Pendant ce temps, le Canada continuera d'être informé sur l'évolution de l'affaire devant les tribunaux allemands.
 
Une fois la demande officiellement présentée, Luka Rocco Magnotta ne s'opposant pas à la procédure, il devrait être renvoyé au Canada en quelques jours. Ce qui n'aurait pas été le cas s'il avait choisi de la contester et s'il avait décidé d'utiliser tous les moyens juridiques mis à sa disposition, notamment les possibilités d'appel : l'extradition aurait pu alors prendre plusieurs mois, voire jusqu'à deux ans selon certains avocats pénalistes canadiens.

Il était le voisin de Luka Rocco Magnotta dans le Montréal-Paris :
il raconte

Les images de la vidéo-surveillance en Allemagne :

Commenter cet article

  • franky37 : Malheureusement selon les lois de certains pays, oui.

    Le 06/06/2012 à 06h45
  • franky37 : Quelle honte, j'ose espérer que vos enfants, si vous en avez de scolarisés, ne vous lisent pas, vous seriez en plus d'ici la risée de toute la famille !

    Le 06/06/2012 à 06h44
  • bill_boquet : "Luka Rocco Magnotta ne s'opposera pas à son extradition". Est-il indispensable de lui demander son avis ?

    Le 06/06/2012 à 02h52
  • Bmxdu68 : Il y a vraiment des malades sur cette terre...

    Le 05/06/2012 à 21h33
  • jamesap : L'orthographe, ça s'apprend. Le respect aussi. C'est surtout de gens irrespectueux, que vous incarnez à merveille, dont nous sommes entourés.

    Le 05/06/2012 à 20h51
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience