En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Mort de Brice Taton : la défense aurait un nouveau témoin "crucial"


le 03 septembre 2012 à 15h52 , mis à jour le 03 septembre 2012 à 15h56.
Temps de lecture
3min
brice taton

Brice Taton, le supporter toulousain tué à Belgrade en septembre 2009. / Crédits : DR

À lire aussi
EuropeLes avocats de condamnés pour la mort du supporteur français en 2009 ont demandé l'ouverture d'un nouveau procès, après avoir découvert un témoin qui aurait une autre version des événements.

Il pourrait y avoir un nouveau procès. Les avocats de deux des quatorze personnes condamnées pour la mort du supporteur français Brice Taton en 2009 à Belgrade ont indiqué lundi avoir demandé l'ouverture d'un nouveau procès après avoir découvert un nouveau témoin qu'ils jugent de "crucial" pour la défense. La loi serbe le permet une telle procédure si de nouvelles preuves sont découvertes après l'énoncée du verdict par la Cour d'appel, a déclaré Svetozar Vujacic, l'avocat de Dejan Puzigaca, accusé d'avoir été l'organisateur du meurtre et qui a été condamné à 14 ans de prison. Me Vujacic a déposé cette demande auprès du Haut tribunal de Belgrade avec l'avocat d'Ivan Grkovic, condamné à 13 ans de prison ferme.

"J'ai été contacté par un témoin oculaire de l'événement, un ancien policier, qui a vu Brice Taton sauter du haut de l'escalier" au pied duquel il a été retrouvé grièvement blessé. Selon le verdict, Brice Taton avait été poussé du haut de cet escalier par les supporters de Partizan Belgrade  condamnés, a-t-il précisé. "Pour nous, il s'agit d'un témoin crucial", a ajouté Me Vujacic. Le témoin, selon lui, travaillait à l'époque comme agent de sécurité dans  un garage situé tout près du lieu de l'incident. La législation serbe ne précise pas dans quel délai la justice doit se prononcer sur la demande des avocats.
 
Violence extrême quelques heures avant
 
 
Fin janvier, la Cour d'appel de Belgrade a considérablement réduit les peines de prison prononcées contre les 14 personnes condamnées pour la mort de Brice Taton. Les peines de première instance en janvier 2011, qui allaient de quatre à 35 ans de prison, avaient été ramenées en appel de quatre à 15 ans de prison. Les avocats de neuf des 14 personnes condamnées ont saisi fin février la Cour constitutionnelle de Serbie arguant que leurs clients n'avaient pas eu droit à un procès équitable. Brice Taton avait été sauvagement battu le 17 septembre 2009 à Belgrade, où  il était venu assister à un match de l'équipe de Toulouse, dont il était supporteur, contre le Partizan Belgrade en Europa League.
 
Quelques heures avant la rencontre, Brice Taton et ses compagnons avaient été attaqués avec une violence extrême par des supporteurs serbes dans le  centre de Belgrade alors qu'ils prenaient un verre sur la terrasse d'un café. Brice Taton a été retrouvé grièvement blessé à la tête et au thorax en bas d'un escalier suite à une chute d'une hauteur de plus de 4 mètres. Il est décédé le  29 septembre dans un hôpital de Belgrade. Il avait 28 ans. Ce drame avait suscité une émotion considérable en France, mais aussi en Serbie, attirant de nouveau l'attention sur la violence des supporteurs serbes dont s'étaient inquiétés les plus hauts responsables serbes.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience