En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Norvège: l'enquête bute sur la personnalité "maléfique" du suspect


le 27 juillet 2011 à 22h45 , mis à jour le 28 juillet 2011 à 00h04.
Temps de lecture
3min
[Expiré] Anders Behring Breivik

Crédits : AFP/Facebook

À lire aussi
EuropeLes enquêteurs norvégiens sont déroutés par la personnalité d'Anders Behring Breivik, qui a avoué le carnage de vendredi. Ce serait une personne "très calculatrice, très froide et très intelligente", précise le chef des renseignements du royaume.

Après le choc et le deuil, place aux investigations. Qui s'annoncent compliquées. Les enquêteurs norvégiens sont déroutés par la personnalité "maléfique" d'Anders Behring Breivik, qui a avoué le carnage de vendredi mais vit dans son propre monde.

Selon la directrice du Service de sécurité de la police (PST) norvégien, c'est une personne "absolument maléfique, (...) très calculatrice, très froide et très intelligente". "Il a préparé ça depuis un temps fou", souligne Janne Kristiansen. "Je pense qu'il n'a probablement pas de complices, en conséquence il a le contrôle total (...). Il a le contrôle de la situation parce que lui seul peut nous dire quoi faire, et que nous n'avons pas de source", explique-t-elle encore.

Complices ?

La police norvégienne cherche toujours à savoir s'il y a un ou plusieurs complices et d'autres bombes, la "priorité" à l'heure actuelle, ajoute la responsable. Mais "nous n'avons aucun indice parce qu'il ne communique qu'avec lui-même. Il mène une vie parallèle: les gens autour de lui pensent qu'il est une personne ordinaire, mais en son for intérieur c'est quelqu'un de complètement différent. D'absolument maléfique", selon la chef du PST.

La double attaque vendredi après-midi -un attentat à la voiture piégée dans le quartier du gouvernement à Oslo et une fusillade sur l'île d'Utoeya à 40 kilomètres de la capitale norvégienne- a coûté la vie à 76 personnes, principalement des jeunes, selon un bilan encore provisoire. 

Commenter cet article

  • dameiris : Le problème vient justement du fait qu'il a conscience de ses actes "cruels" mais "nécessaires". Il donne l'impression d'avoir dû abréger les souffrances d'un animal mourant. Après, il va falloir attendre les résultats des examens et des interrogatoires.

    Le 28/07/2011 à 09h15
  • alexandre97139 : Puissant

    Le 28/07/2011 à 02h52
  • marikaglobetrot : Vous trouvez ? Moi pas :-(

    Le 28/07/2011 à 01h39
  • lunikoff : Trop fort le gars .......... :)

    Le 28/07/2011 à 00h32
  • tuparlescharle : C'est évident qu'il n'est pas dans un état normal et encore moins conscient de ses actes.

    Le 27/07/2011 à 23h36
      Nous suivre :
      DiCaprio devient "messager de la paix pour le climat"

      DiCaprio devient "messager de la paix pour le climat"

      logAudience