En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Belgique : 5 morts et des dizaines de blessés dans un festival rock


le 18 août 2011 à 20h43 , mis à jour le 19 août 2011 à 21h09.
Temps de lecture
4min
À lire aussi
EuropeAu moins 5 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d'autres ont été blessées jeudi soir à la suite d'un violent orage lors d'un festival rock, le Pukkelpop, dans le nord de la Belgique. Le roi Albert II et sa femme Paola ont écourté leurs vacances.

Tragique accident en Belgique. Selon un bilan provisoire, le violent orage, qui a balayé le festival rock en plein air, le Pukkelpop, situé à Kiewit, près de Hasselt, dans le nord de la Belgique, a fait au moins cinq morts, tous de nationalité belge. Vendredi soir, dix autres personnes ont été grièvement blessés, dont trois, un Belge et deux Néerlandais, se trouvaient vendredi dans un état critique.

Deux scènes se sont effondrées, dont l'une au moins sur des festivaliers. Plusieurs installations métalliques placées à l'entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés sous la violence des pluies, a indiqué l'agence de presse Belga. Des témoins, cités dans les médias belges, ont décrit "des scènes de fin du monde".

"Le ciel était devenu complètement noir et nous nous étions abrités en attendant la pluie. Puis tout à coup, le ciel s'est déchaîné. Le vent s'est levé avec une violence rare. La structure qui soutenait la bâche a cédé", rapporte une festivalière, Catherine Blaise, citée par le journal Le Soir. "La bâche a commencé à tourner dans tous les sens. Tout le monde s'est mis à courir. Nous nous sommes abrités derrière un petit panneau. Il y avait des grêlons de plus d'un centimètre qui tombaient. J'ai des bleus partout. Des arbres tombaient. C'était épouvantable. C'était la fin du monde."

Des images, tournées par des festivaliers et diffusées sur les sites internet de plusieurs médias belges, montrent une pluie violente et de la grêle en train de s'abattre sur le site du festival.

Condoléances d'Yves Leterme aux familles des victimes

Le festival, qui avait ouvert ses portes ce jeudi et devait durer jusqu'à samedi, prévoyait d'accueillir 60.000 spectateurs jeudi soir. Face au tragique bilan, les organisateurs ont décidé vendredi d'annuler le festival.

Le Premier ministre belge, Yves Leterme, a adressé ses condoléances aux familles des victimes. Le communiqué publié par le cabinet de M. Leterme précise que le Premier ministre et la ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom, continuent à suivre l'évolution de la situation en concertation avec l'organisation du festival et les services de secours intervenant pour soigner les blessés. Le roi Albert II et sa femme Paola ont écourté leurs vacances, vendredi, afin d'apporter leur "soutien aux victimes de la catastrophe". Le couple royal était attendu dans la soirée au centre de crise de Hasselt.

Le parquet de Hasselt a ouvert vendredi une enquête préliminaire. "L'ouverture d'une enquête préliminaire est la procédure habituelle lorsqu'il y a des décès", a précisé la porte-parole du parquet, Veerle Devos, citée par l'agence Belga. "La tempête est clairement la principale responsable de la mort de cinq personnes. L'enquête préliminaire se concentrera donc sur cet aspect", a-t-elle ajouté.

Le sort s'acharne sur le Pukkelpop

En 2010, alors que le festival célébrait sa 25e édition, deux tragédies avaient endeuillé le Pukkelpop : un ingénieur du son était mort d'une crise cardiaque après avoir assuré le son du groupe Black Rebel Motorcycle Club. Le lendemain, c'est le chanteur du groupe "Où est le swimming pool", Charles Haddon, qui s'était suicidé en sautant du haut d'un pylône après la performance de son groupe.

Commenter cet article

  • le_polak : La météo faisait état d'orages (parfois violents) et de pluie. Rien de plus. Mais comme expliqué dans nos journaux télévisés de ce midi, ce genre de phénomène se produisent en avant de l'orage. Les vents peuvent alors monter jusqu'à 150-160 km/h. Le seul problème est qu'on ne peut prévoir l'endroit exact de ce phénomène. En même temps que la catastrophe qui a eu lieu à ce festival, le toit d'un théâtre à Mons (sud-ouest) s'est littéralement envolé à cause du même phénomène. Comme tu pourras le constater, cela peut arriver n'importe où, à n'importe quel moment et, comme pour ici, parfois avec des lourdes conséquences humaines... Toutes nos pensées vont aux familles de victimes ! Merci aux français pour leur soutien !

    Le 19/08/2011 à 16h47
  • loucky68 : Une tempete de cette force est presque impossible a prevoir...!

    Le 19/08/2011 à 15h40
  • lilith1978 : Paix à toutes ces âmes. A croire ce festival littéralement maudit, ça donne pas envie d'y aller, brr...

    Le 19/08/2011 à 13h33
  • resyl77 : Toutes mes condoléances

    Le 19/08/2011 à 12h44
  • valeur10 : C'est un gand malheur de voir cela et pour les familles et les proches des victimes. Par contre je trouve que les organisateurs et les services météo devaient être infomés d'éventuels orages dans la région. Chez nous on arrête pas d'être en alerte dès le moindre risque et j'ai vu des reports de fêtes en pleine air annulés ou différé. ( ordre préfectoral).

    Le 19/08/2011 à 12h35
      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience