En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Près de 250 foetus découverts dans une forêt en Russie

Stéphanie Odéon par
le 26 juillet 2012 à 10h47 , mis à jour le 26 juillet 2012 à 10h55.
Temps de lecture
3min
Près de 250 fœtus découverts dans une forêt en Russie
A lire aussi
EuropeLa police russe, alertée par des promeneurs, a découvert 248 embryons humains, apparemment issus d'avortements, dans une forêt de l'Oural.
Macabre découverte dans une forêt de la région de Sverdlovsk, dans l'Oural. 248 foetus humains âgés de plus de 5 mois ont été découverts a annoncé mercredi la police locale, précisant qu'ils pourraient provenir d'un laboratoire de recherches, selon l'une des pistes examinées. "Plusieurs foetus sont âgés de plus de 20 semaines, selon des spécialistes du ministère de la Santé", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de la région de Sverdlovsk, Valéri Gorelykh. L'"une des pistes examinées par la police" est que ces foetus, qui ont été traités au formol, "sont issus d'un laboratoire de recherches", a indiqué Valéri Gorelykh, tout en soulignant qu'il n'y avait "aucun suspect concret" pour l'instant.

Les foetus, qui se trouvaient dans quatre fûts en plastique, ont été découverts dimanche soir dans un ravin près du village d'Anik, à environ 75 km au nord d'Ekaterinbourg, la capitale régionale. Les policiers, alertés par des promeneurs, ont également découvert sur les lieux des étiquettes portant les chiffres "40, 24, 27 et 14" qui pourraient être les numéros des hôpitaux ayant un rapport avec cette affaire, selon la police. La présidente de la commission pour la famille, les femmes et l'enfance à la Douma, Elena Mizoulina, a estimé mardi que les foetus étaient apparemment issus d'avortements clandestins, en voyant dans cette découverte "des traces d'un commerce criminel" de foetus tardivement avortés.

En Russie, les avortements ne sont pas autorisés au delà de 12 semaines de grossesse, sauf quand ils sont nécessaires pour des raisons médicales ou sociales. Selon les statistiques russes, 1,23 million d'avortements sont enregistrés tous les ans en Russie, un chiffre bien inférieur à la réalité selon Elena izoulina qui estime à entre 5 et 6 millions le nombre d'avortements clandestins.

Commenter cet article

  • antirobert21 : Darius, vous avez du bol de comprendre quelque chose!

    Le 28/07/2012 à 15h40
  • superkamilo : Les films d'horreurs deviennent de plus en plus réalité depuis quelques temps ça promet !! affligeant

    Le 27/07/2012 à 09h38
  • darius92 : Vous nous aviez manqué...Vos propos galactiques n'engagent que vous...Le France est l'un des pays ayant la plus forte natalité d'Europe...A tel point que les allemands essayent de nous imiter (pour une fois!)...Prenez-vos gouttes !

    Le 27/07/2012 à 02h46
  • glacier380 : Même pas de respect, jeté dans un ravin, c'est du n'importe quoi.

    Le 26/07/2012 à 23h13
  • fabienlaude-tf1 : Dans les pays où il y a des Pyramides, comme les USA , il y a l ' Esprit du Divin. Imaginez donc , un pays où sa pyramide des Ages , est plus large de son sommet à sa base Automatiquement , c 'est un pays vieux. Chaque pays qui ne veut pas de naissances , comment ça se passes ? Les rapports et les statistiques, c 'est interressant comme sujet , et sur ces vidéo , celà montre que la Russie vieillit La Chine qui a pratiquement la politique de l ' enfant unique vas se etre la meme situation Quand àla France , où les statistiques disent que les femmes font 1 enfant en une vie, ce qui est hyper trés faible - , celà bnous montres que les politiques de nos jours sont votées mais pas dans le sens du pays Il faut littéralement VOTER MONDIAL , pour avoir une natalité simple Il fau importer en France des femmes à natalités , car l ' ageidéal est entre 25 et 65 ans.....audelà de 80 ans , une civilisation deviends faible

    Le 26/07/2012 à 13h02
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience