En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Scotland Yard étudie de nouvelles informations sur la mort de Diana

Edité par avec
le 17 août 2013 à 18h54 , mis à jour le 18 août 2013 à 07h35.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
EuropeVIDEO. La police londonienne a expliqué qu'elle "évaluait la crédibilité" de nouvelles informations, rapportent les médias britanniques samedi. Elles révéleraient que la princesse de Galles, tuée dans un accident de la route à Paris en 1997, pourrait avoir été assassinée par les troupes d'élite de l'armée britannique.

Le 31 août 1997, le Royaume-Uni perdait sa princesse de cœur. Près de 16 ans après la mort de Diana, dans un accident de la circulation à Paris, Scotland Yard a annoncé avoir reçu de nouvelles informations.

Dans un communiqué, rapporté par les médias britanniques dont la BBC et Skynews samedi, la police londonienne fait état d'informations dont elle va "évaluer la pertinence et la crédibilité". Scotland Yard insiste ainsi sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une réouverture de l'enquête de 2008, qui avait conclu à une "conduite négligente de la Mercedes et des véhicules qui la suivaient". Selon les médias britanniques, ces informations révèleraient que la princesse de Galles pourrait avoir été assassinée par les troupes d'élite de l'armée britannique.

"Il est possible qu'une nouvelle enquête soit rouverte", selon Skynews

Selon le Daily Telegraph, elles auraient fait surface à l'occasion du récent procès de Danny Nightingale, un tireur des SAS (Special Air Services), les troupes d'élite de l'armée britannique, reconnu coupable de possession illégale d'armes. L'une des informations affirmerait, selon le journal, que cette unité d'élite de l'armée "est responsable de la mort de la princesse Diana".

Citant une source militaire, l'agence de presse britannique Press Association (PA) a dit avoir compris que cette allégation avait été faite par les anciens beaux-parents d'un ancien soldat et reposait sur des informations dont ce dernier avait parlé par le passé. PA et la chaîne de télévision britannique Sky News ont précisé que ces nouveaux éléments avaient été fournis à Scotland Yard par la Police militaire royale.

Sky News a ajouté que cette allégation comportait des références au journal intime de Diana et au SAS (Special Air Service), une unité d'élite de l'armée britannique. Scotland Yard précise que cette évaluation ne fait pas partie de l'Opération Paget, l'enquête de la police qui avait mis de côté en 2006 les théories du complot soutenue par Mohamed Al Fayed, le père de Dodi Al Fayed. "Scotland Yard prend ces informations au sérieux et il est possible qu'une nouvelle enquête soit rouverte", indique Martin Brunt, spécialiste fait-divers/justice pour Skynews. La police n'en dira pas plus pour le moment.

Infographie Lady di scotland yard

Commenter cet article

  • diktatur : La presse est contente,ça fait vendre du papier...

    Le 19/08/2013 à 15h29
  • louvie61 : Le chauffeur était très alcoolisé et les journalistes ont empêché qu'il roule correctement Alors laissez les morts tranquille

    Le 19/08/2013 à 12h42
  • koolbb1 : C'est effectivement pas très clair. Assassinat = traces de balles ou autres indices ? de plus il est difficile de comprendre qui avait à faire avec qui, de quelle manière ,et quels intérêts.

    Le 18/08/2013 à 17h36
  • cricriboubouss : Ecrire votre commentaire ici ... Absolument rien compris à ce que est écrit!

    Le 18/08/2013 à 02h00
      Nous suivre :
      DiCaprio devient "messager de la paix pour le climat"

      DiCaprio devient "messager de la paix pour le climat"

      logAudience