En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ukraine : sitôt repris, le procès Timochenko reporté après... l'Euro 2012


le 25 juin 2012 à 13h38 , mis à jour le 26 juin 2012 à 10h18.
Temps de lecture
3min
Ukraine : Ioulia Timochenko montre ce qu'elle affirme être les séquelles des violences subies en prison, 25 avril 2012

Ukraine : Ioulia Timochenko montre ce qu'elle affirme être les séquelles des violences subies en prison, 25 avril 2012 / Crédits : AFP PHOTO / UKRAYINSKA PRAVDA

À lire aussi
EuropePour éviter les protestations européennes alors que le pays se trouve sous les feux de l'actualité footballistique, la justice ukrainienne a reporté au 10 juillet la suite du procès de l'ex-Premier ministre. Emprisonnée dans le cadre d'une autre affaire, la prévenue, hospitalisée, était absente à l'audience.

Le tribunal de Kharkiv, l'une des quatre villes d'Ukraine où se déroule l'Euro 2012 de football, a repris très brièvement lundi matin le deuxième procès d'Ioulia Timochenko. Après quelques minutes, il a en effet décidé de reporter les débats au 10 juillet, soit plus d'une semaine après la finale de la compétition footballistique, qui aura lieu à Kiev.

L'ancienne Premier ministre et opposante au président Viktor Ianoukovitch, déjà condamnée et emprisonnée pour abus de pouvoir depuis août 2011 (lire notre article : "Ukraine : Ioulia Timochenko condamnée à 7 ans de prison"), est poursuivie dans cette affaire pour fraude fiscale et détournement de fonds. Ces faits présumés remontent aux années 1990.

Crise diplomatique entre Ukraine et UE
 
Ioulia Timochenko n'était pas présente à l'audience lundi matin, comme annoncé la veille par le service pénitentiaire ukrainien qui a précisé qu'elle avait refusé de venir en raison de son état de santé. L'égérie de la "Révolution orange" de 2004 est en effet hospitalisée pour des hernies discales, dont elle accuse ses gardiens d'être responsables. Avant de reporter les débats, le tribunal a soutenu une requête du parquet ordonnant à à l'accusée de se soumettre à un examen médical afin de statuer sur sa capacité à se rendre au procès.

Environ un millier de manifestants scandaient des slogans comme "Liberté pour Ioulia !" devant le tribunal. Ioulia Timochenko dénonce en effet une vendetta politique de Viktor Ianoukovitch. Sa détention a provoqué une grave crise entre Kiev et l'Union européenne, qui réclame sa libération. Environ 1.000 personnes ont également défilé contre elle devant le tribunal.

Commenter cet article

  • jafk : La vie c'est une grande comédie, mais encore faut-il qu'elle soit bien jouiée. JAF

    Le 25/06/2012 à 15h24
      Nous suivre :
      Foresti à la fin de son interview sur TF1 : "C'est déjà fini ? Mais ça va pas du tout !"

      Foresti à la fin de son interview sur TF1 : "C'est déjà fini ? Mais ça va pas du tout !"

      logAudience