En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ukraine : Timochenko appelle à renverser pacifiquement le gouvernement

avec
le 30 novembre 2013 à 16h35 , mis à jour le 30 novembre 2013 à 16h38.
Temps de lecture
3min
Des centaines de manifestants qui voulaient prendre d'assaut le siège du gouvernement ont été repoussés par la police ukrainienne.

Des centaines de manifestants qui voulaient prendre d'assaut le siège du gouvernement ont été repoussés par la police ukrainienne. / Crédits : LCI

A lire aussi
Europe Après la dispersion très violente de la manifestation de samedi, l'opposante emprisonnée demande à ses partisans de "renverser" le pouvoir en redescendant dans la rue. Un grand rassemblement est programmé pour dimanche en fin de matinée.

Samedi matin, les forces de l'ordre ukrainiennes ont violemment dispersé la manifestation des partisans de l'opposition à Kiev, faisant plusieurs dizaines de blessés. Ceux-ci protestaient contre la volte-face du président Viktor Ianoukovitch, qui a refusé de signer l'accord d'association avec l'UE et préféré développer ses liens commerciaux avec la Russie.
 
Même si le Premier ministre Mykola Azarov s'est déclaré "indigné" par la répression et a annoncé avoir ordonné une enquête, les dirigeants de l'opposition ont appelé à un nouveau rassemblement pour dimanche en fin de matinée.

Ioulia Timochenko, l'ex-Premier ministre aujourd'hui incarcérée, appelle notamment  "se lever contre la dictature". "Ne quittez pas la rue tant que le régime ne sera pas renversé par des moyens pacifiques", a ajouté l'emblématique dirigeante de l'opposition pro-occidentale, qui purge une peine de sept ans de prison.
 
Cet appel marque un durcissement des revendications. Au début du mouvement, l'opposition réclamait uniquement la signature de l'accord avec l'UE. Désormais, outre la démission du président, elle exige de nouvelles élections, législatives et présidentielle.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Les Anglais pro-européens lancent une pétition pour un nouveau Brexit

      logAudience