En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un proche d'Al-Qaïda dans le Parc olympique de Londres ?


le 08 juillet 2012 à 09h32 , mis à jour le 08 juillet 2012 à 09h35.
Temps de lecture
3min
Vue d'artiste de la transformation du Parc olympique, avec Londres au fond

Vue d'artiste de la transformation du Parc olympique après les JO, avec Londres au fond / Crédits : Olympics and Park Legacy Company

A lire aussi
EuropeSelon deux journaux britanniques, un homme soupçonné d'appartenir aux rebelles shebab de Somalie aurait été repéré à plusieurs reprises à l'intérieur du Parc olympique de Londres. "CF", comme le désignent les journaux, est un homme hautement surveillé : il porte un bracelet électronique.

Alors que les Jeux olympiques de Londres s'annoncent comme l'un des événements les plus surveillés de la décennie, avec un dispositif de sécurité exceptionnel, deux journaux britanniques affirment qu'un terroriste islamiste présumé, faisant l'objet d'une restriction de mouvements au Royaume-Uni, a traversé cinq fois le Parc olympique de Londres.

L'homme de 24 ans - désigné par ses initiales "CF" - est soupçonné d'appartenir aux rebelles shebab de Somalie, alliés à Al-Qaïda, affirment le Sunday Telegraph et le Sunday Mirror. Il est l'une des neuf personnes soupçonnées de menacer la sécurité nationale, faisant à ce titre l'objet de "mesures de prévention et d'investigation du terrorisme" (MPIT) - qui restreignent les déplacements, les contacts et l'usage d'ordinateurs. Le Sunday Mirror affirme qu'il est un jihadiste britannique. Le Sunday Telegraph affirme de son côté qu'il vient d'une vaste famille somalienne du nord de Londres.

Deux mois en prison pour délit de fuite

"CF" a été expulsé de Somalie vers le Royaume-Uni en mars de l'année dernière. Il a passé deux mois en prison pour délit de fuite avant d'être relâché, placé sous les MPIT et astreint à vivre à Norwich, dans l'est de l'Angleterre. Il porte un bracelet électronique permettant aux autorités de suivre ses déplacements.

"CF" a été arrêté une nouvelle fois le mois dernier et il est poursuivi au titre de cinq violations de l'interdiction d'utiliser la ligne de train qui passe par le Parc olympique à Stratford, dans l'est de Londres. Un porte-parole du Parquet de la Couronne a confirmé que l'homme était bien "poursuivi pour cinq violations" des mesures de prévention du terrorisme. Celles-ci auraient eu lieu entre avril et mai, selon la presse.

L'homme sera traduit en justice le 27 juillet, selon le parquet. "CF" doit faire appel lundi devant la justice des mesures qui restreignent ses mouvements, ont rapporté les journaux.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      "François Hollande, tu peux faire une photo avec ma maman ?"

      "François Hollande, tu peux faire une photo avec ma maman ?"

      logAudience