ARCHIVES

La vidéo du prêtre pédophile qui choque le Brésil


le 16 mars 2010 à 18h14
Temps de lecture
3min
Capture d'écran du site de SBT : le prêtre Barbosa filmé en caméra cachée

Capture d'écran du site de SBT : le prêtre Barbosa filmé en caméra cachée / Crédits : DR

À lire aussi
InstitutionsLe père Luiz Marques Barbosa, 82 ans, a été filmé en caméra cachée alors qu'il obligeait un enfant de choeur à lui pratiquer une fellation. De quoi troubler la population du plus grand pays catholique du monde.

Après plusieurs pays européens et le Mexique, les scandales de pédophilie impliquant l'Eglise éclaboussent désormais le Brésil, plus grand pays catholique du monde (190 millions d'habitants, 74% de catholiques).
 
L'affaire qui choque les Brésiliens a été révélée au grand jour par des images tournées en caméra cachée. Filmée en janvier 2009 par la victime elle-même, la scène montre le père Luiz Marques Barbosa, 82 ans, faire l'objet d'une fellation de la part d'un enfant de choeur devant un autel, dans le petit Etat pauvre d'Alagoas, au nord-est du Brésil. Après la relation, le prêtre, se sentant épié, demande dans le vide : "Qui est là ? Qui c'est ?".

"Innombrables fois"
 
Cette vidéo a été diffusée il y a quelques jours par la chaîne SBT dans le cadre d'un reportage beaucoup plus large sur le scandale. Figurent notamment les déclarations de trois anciens enfants de choeur narrant les abus qu'ils ont subis de la part de trois prêtres (dont Luiz Marques Barbosa) à Arapiraca, toujours dans l'Etat d'Alagoas.  "Il (le père Barbosa) commençait à me toucher à m'embrasser (...), ça me donnait envie de vomir. Il commençait à me déshabiller et à se déshabiller aussi", raconte "Fabiano", aujourd'hui âgé de 20 ans. Il affirme avoir été obligé d'avoir des rapports avec ce prêtre "d'innombrables fois". 

 

Le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, a reconnu mardi l'existence d'accusations d'abus sexuels. "Un des prêtres a été renvoyé de sa paroisse et est sous accusation de la part de la justice civile", indique-t-il. "Les faits reprochés aux deux autres, suspendus de leurs fonctions, sont en cours d'examen", ajoute-t-il, admettant que deux des trois accusés ont le titre honorifique de Monseigneur.

Commenter cet article

  • lappibus : Détruire la vie d'enfants en les utilisant comme jouets c'est combien de Pater et d'Avé en confession?

    Le 21/03/2010 à 17h38
  • faber2 : Depuis plusieurs années en France l'attitude de l'Eglise catholique (et de l'éducation nationale) est de renvoyer systématiquement ces criminels devant la justice.

    Le 17/03/2010 à 23h58
  • flowcow : Bonjour dommage pour l'eglise de voir de telle chose qui peuvent salir son image par des personnes qui meritent d'être se qui sont

    Le 17/03/2010 à 22h20
  • tiengrob99 : Pervenche2!! Je ne suis pas d'accord, les prêtres ont parfaitement le droit de pêcher !!

    Le 17/03/2010 à 14h14
  • bonsens2 : Cessez donc de mettre tous les prêtres dans le même sac; la plupart sont des gens très bien.

    Le 17/03/2010 à 13h22
      Nous suivre :

      Les mots tendres de Chelsea Clinton pour sa maman

      logAudience