En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le Mali demande à l'ONU une intervention militaire

Diane Heurtaut, journaliste chef de desk à MYTF1News par
le 26 septembre 2012 à 17h53 , mis à jour le 26 septembre 2012 à 21h23.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
InstitutionsAlors que François Hollande a réclamé mercredi une résolution rapide du Conseil de sécurité pour une intervention militaire africaine au Mali, le Premier ministre malien a, lui, demandé l'intervention de la force militaire internationale pour reconquérir le nord du pays occupé par des groupes islamistes.

Le Premier ministre malien Cheikh Modibo Diarra a demandé mercredi au Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter une résolution autorisant une force militaire internationale pour reconquérir le nord du pays occupé par des groupes islamistes. "Nous sollicitons l'adoption d'une résolution autorisant la mise en place d'une force militaire internationale composée de tous ceux qui veulent et peuvent nous aider à reconquérir les territoires occupés dans le nord", a déclaré M. Diarra lors d'une réunion sur le Sahel en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

François Hollande avait peu auparavant demandé une convocation "au plus vite" du Conseil de sécurité de l'ONU pour examiner la demande précédente du Mali, celle d'autoriser une intervention militaire africaine. "Ce qui se produit au nord Mali est une menace pour l'Afrique de l'ouest, le Maghreb", et c'est également un risque pour "l'ensemble de la communauté internationale", a souligné le président français. "Quand un territoire grand comme la France est occupé par des groupes
terroristes (...) alors nous sommes devant une menace qui concerne l'ensemble du monde", a-t-il averti.

Les président et Premier ministre malien Dioucounda Traore et Cheikh Modibo Diarra ont officiellement demandé à Ban Ki-moon la semaine dernière une résolution du Conseil de sécurité pour autoriser "une intervention militaire internationale" qui serait composée de troupes ouest-africaines. François Hollande a également salué la décision du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon de nommer un envoyé spécial pour le Mali. Le nom de cet émissaire n'a pas encore été annoncé.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Espèce rare et protégée : le petit okapi Jackson va bien

      Espèce rare et protégée : le petit okapi Jackson va bien

      logAudience