En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

VIDEO. Rôle d'un lobby gay dans la démission du pape : "Absurde et faux"


le 22 février 2013 à 12h41 , mis à jour le 22 février 2013 à 22h25.
Temps de lecture
3min
Le pape Benoît XVI/Image d'archives
A lire aussi
InstitutionsSelon la presse italienne, un "lobby gay" aurait exercé du chantage sur certains prélats du Vatican, ce qui aurait accéléré la démisison du pape. "Une information aussi absurde que fausse", pour Jean-Marie Guenois, journaliste spécialiste des Religions.

Benoît XVI aurait-t-il démissionné après avoir pris connaissance des résultats d'une enquête ultra-secrète ? "La décision du pape n'a rien à voir avec ce rapport", estime Jean-Marie Guénois, journaliste au Figaro, spécialiste des Religions. Dans un article publié jeudi sur sa Une, le quotidien italien La Repubblica affirme que la décision du pape de renoncer à sa charge pourrait avoir été renforcée par la présence d'un lobby gay au Vatican (lire l'article : Un lobby gay ? Nouvelles spéculations sur les raisons de la démission du pape).

Dans son article intitulé "Sexe et carrière, les chantages au Vatican derrière la renonciation de Benoît XVI", la Repubblica établit un lien direct entre cette enquête réalisée par les cardinaux Juliàn Herranz, Jozef Tomko et Salvatore De Giorgi et la récente annonce de démission de Benoît XVI.

"Rumeurs"

"C'est une information aussi absurde que fausse pour deux raisons", selon jean-Marie Guenois. "Le pape a pris sa décision de démission après son voyage au Mexique et à Cuba qui s'est déroulé  fin mars 2012 (...) Le rapport dont on parle dans cet article lui a été livré le 17 décembre 2012. J'affirme que la décision de démission du pape n'a rien à voir avec la connaissance de ce rapport", a insisté Jean-Marie Guénois sur LCI.

Deuxième argument selon lui : "Avant d'être pape, il a été pendant 25 ans préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi c'est-à-dire numéro deux du Vatican, il connaîssait tout des affaires de la Curie. S'il y a bien quelqu'un qui connaît effectivement l'existence de personnes à tendance homosexuelle, (il y en a partout, pourquoi il n'y en aurait pas dans l'église, pourquoi il n'y en aurait pas au Vatican, c'est tout à fait normal ce sont des gens qui s'engage aussi à la chasteté mais ils gardent leur sensibilité), c'est bien Benoît XVI. C'est bien la dernière personne qui serait surprise par une telle sous-disant révélation", a-t-il ajouté.

Pour ce spécialiste des religions, la période qui précède un Conclave est toujours l'objet de "rumeurs". "Tous les jours il va y avoir des affaires sensationnelles, sensationnalistes, mais qui ne sont pas de l'information", rappelle-t-il.

A lire également

Un lobby gay ? Nouvelles spéculations sur les raisons de la démission du pape ? 

Succession de Benoît XVI : un décret pour avancer le Conclave ?
Succession de Benoît XVI : qui sont les "papabili" les plus en vue ?


Commenter cet article

  • isisvenus38 : N'importe quoi!!! faut-il trouver une excuse "bidon" pour la démission du pape??? il est réaliste dans sa décision... si il ne se trouve plus assez fort pour continuer, je trouve sa réaction légitime et très courageuse... pas besoin alors de trouver un pretexte hors de tout propos... il est, peur-être, tout simplement fatigué, vu son âge... et on le serait à moins...

    Le 22/02/2013 à 13h39
      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience