En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La Libye fête l'anniversaire de la révolte contre Kadhafi

Edité par
le 17 février 2012 à 22h19
Temps de lecture
3min
Des Libyens célèbrent le premier anniversaire de la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi à Benghazi, le 17 février 2012.

Des Libyens célèbrent le premier anniversaire de la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi à Benghazi, le 17 février 2012. / Crédits : AFP/G. GUERCIA

À lire aussi
Monde
La Libye célébrait vendredi le premier anniversaire du soulèvement qui a entraîné la chute de Mouammar Kadhafi au milieu de mesures de sécurité exceptionnelles pour prévenir d'éventuelles attaques de partisans de l'ancien régime. Aucun programme officiel n'a été prévu pour marquer le premier anniversaire de la révolution, par "respect pour les familles des martyrs, les blessés et les disparus", selon les nouveaux dirigeants du pays. Mais des célébrations spontanées ont commencé mercredi dans plusieurs villes du pays, en particulier à Benghazi, théâtre de la première manifestation spontanée contre le régime le 15 février 2011, qui avait lancé le mouvement plus organisé du 17 février. Vendredi, des centaines de personnes se sont rassemblées après la prière place Tahrir, sur le front de mer à Benghazi, agitant le drapeau de la nouvelle Libye, tandis que des femmes tenaient des portraits de leurs fils tués dans les combats. "C'est le premier anniversaire de la Libye. C'est un jour de liberté, une journée mémorable. Les jours à venir seront meilleurs, maintenant que Kadhafi est parti", a déclaré Malek Sahad, un chanteur de rap américano-libyen revenu l'an dernier dans son pays natal. Dans un discours à la foule, le Premier ministre Abdel Rahim al-Kib a rendu hommage au rôle de Benghazi dans le soulèvement. "Depuis cette place spéciale qu'est Tahrir, nous nous engageons à nous occuper des familles des martyrs et de ceux qui ont été blessés, et à lutter contre tous les vestiges du (régime de Kadhafi) à l'intérieur et l'extérieur de la Libye", a-t-il dit. "Benghazi, vous êtes les héros. Allahou Akbar (Dieu est le plus grand)", a-t-il ajouté. A Tripoli comme à Benghazi, les manifestants affichaient leur soutien à la révolte en Syrie, réprimée dans le sang par le régime de Bachar al-Assad. "Honte à vous Bachar!", "C'est votre tour de partir maintenant!", scandaient-ils notamment.
Commenter cet article

      Nous suivre :
      "Fire challenge", le nouveau défi Facebook : une victime témoigne

      "Fire challenge", le nouveau défi Facebook : une victime témoigne

      logAudience