En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le Danemark, pays le plus heureux au monde, la France au niveau de l'Arabie Saoudite

Edité par avec
le 17 mars 2016 à 07h52 , mis à jour le 17 mars 2016 à 12h41.
Temps de lecture
3min
Une femme heureuse en bord de mer
A lire aussi
Monde Le Danemark est le pays au monde le plus heureux, le Burundi étant à l'inverse le moins bien loti, selon une étude sur le bonheur publiée mercredi. Si elle n'est pas la moins bien classée en Europe, la France est néanmoins distancée.

Le Danemark, suivi de près par la  Suisse, est le pays au monde le plus heureux, le Burundi étant à l'inverse le moins bien loti, selon une étude internationale sur le bonheur publiée mercredi qui classe la France au 32e rang.
 
Le rapport 2016 sur le Bonheur mondial (World Happiness Report) est le quatrième à essayer de quantifier le bonheur des populations. Objectif : essayer de construire des sociétés plus saines et efficaces. La première édition avait été publiée par l'Onu en 2012.
  
La France presque au niveau de l'Arabie saoudite
 
Après le Danemark et la Suisse, viennent l'Islande, la Norvège, la Finlande, le Canada, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et la Suède : sept des dix pays les plus heureux sont ainsi des petits ou moyens pays d'Europe occidentale. Le Danemark, numéro un en 2013, retrouve donc le titre cette année.
 
Les Etats-Unis sont 13e, gagnant deux places par rapport au précédent classement, l'Allemagne est 16e, la Belgique 18e, le Royaume-Uni 23e. Avec 32e place, la France est seulement deux rangs devant l'Arabie saoudite (34e). L'Espagne est 37e, l'Italie arrive à la 50e place.    
 
Cinq ans de guerre ont eu raison du bonheur en Syrie
 
Le Burundi est lui le pays le plus malheureux du monde (157e), précédé de la Syrie ravagée par la guerre (156e). Le Togo est 155e, l'Afghanistan 154e, le Bénin 153e, précédé par le Rwanda (152e) la Guinée, le Liberia et la Tanzanie.
 
Selon les auteurs, six facteurs -le PIB par habitant, les soutiens sociaux, l'espérance de vie, la liberté sociale, la générosité et l'absence de corruption- expliquent presque les trois quarts des variations entre les pays. Le rapport a comparé le degré de bonheur en 2005-2007, avant la crise, avec 2013-2015.
 
Crise économique et migratoire : la Grèce en chute libre
 
Le rapport précise ainsi que la Grèce est le pays au monde ayant connu la chute la plus importante en termes de  bonheur, en raison de la crise économique, puis de celle des migrants. Elle est 99e, une quinzaine de places derrière la Chine, 83e de ce classement.
 
Des 126 pays pour lesquels des données étaient disponibles, 55 ont vu leur bonheur augmenter, et 45 l'ont vu diminuer. Parmi les perdants : Egypte, Iran, Jordanie, Yémen, Arabie Saoudite, Espagne, Italie et Grèce, donc. Parmi les gagnants : Chine, Thaïlande, Equateur, Nicaragua, Chili et Russie.

 

VIDEO. Week-end à Copenhague, capitale du Danemark : les bons plansde TF1

  

VIDEO. Pour entretenir le bonheur, il suffit de faire du sport et de sourire

 

Commenter cet article

  • madame.evans : Et ?

    Le 18/03/2016 à 14h07
  • zaeaze444 : Au Danemark, un médecin peut décider de ne pas maintenir en vie un patient qui ne pourrait plus exprimer sa volonté et qui serait condamné, même si ce dernier n'en a pas exprimé le souhait auparavant...

    Le 17/03/2016 à 09h14

      C'est (presque) du sport #17 : le message de soutien de Neymar à Teddy Riner avant les JO

      logAudience