En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Inquiétudes autour de la disparition de la petite Rose


le 28 août 2008 à 18h15
Temps de lecture
3min
Rose

Crédits : TF1-LCI

A lire aussi
Moyen-orientLa petite fille franco-israélienne âgée de 4 ans a disparu au mois de mai. Le grand-père de la petite fille l'aurait battue à mort dans un accès de colère.

La presse et l'opinion israéliennes suivent de près une affaire centrée sur la disparition d'une fillette de quatre ans. Rose Pizem, née à Paris, a disparu en mai dernier, mais les informations relatives à l'enquête qui entourait la fillette n'ont fait surface que cette semaine, lorsque la police a lancé un appel à témoins pour retrouver certains membres de sa famille. Après la levée mardi d'une directive de confidentialité judiciaire, les Israéliens ont, en effet, appris que la police soupçonnait le grand-père paternel de Rose - qui entretenait une relation amoureuse avec la mère de l'enfant - de l'avoir tuée avant de placer son corps dans une valise et de le jeter dans la rivière Yarkon à Tel Aviv. Le suspect aurait avoué les faits avant de se rétracter.
 
Des enquêteurs de police ont déclaré que le fils du suspect, Benjamin, et la mère de Rose, Marie-Charlotte, s'étaient mariés en France, encore adolescents, après la naissance de leur fille. Le couple s'est ensuite rendu en Israël, où la mère est tombée amoureuse de son beau-père israélien et s'est mise à vivre avec lui. Le père et Rose sont retournés en France, mais la mère a obtenu la garde de sa fille et l'autorisation de vivre avec le grand-père et elle en Israël. Selon son avocat, le grand-père aurait tué Rose dans un accès de colère. Il a été placé en état d'arrestation, ainsi que la mère de l'enfant. L'affaire, qui fait la "une" des journaux israéliens, a suscité un débat national sur les violences infligées aux enfants. La petite fille aurait été victime de mauvais traitements au sein de sa famille et aurait même été placée en foyer lors d'un passage en France en 2007.
 
Le corps de Rose reste introuvable

 
Aucune inculpation n'a encore été prononcée, la police continuant à rechercher le corps de Rose. Celui-ci restait introuvable, jeudi, et une demi-douzaine d'hommes-grenouilles d'une unité d'élite de la marine continuaient à plonger dans les eaux  boueuses et très polluées du cours d'eau, dans le secteur indiqué par le grand-père lors de ses aveux. Selon plusieurs journaux, la police envisagerait d'assécher sur 200 mètres de long la rivière afin de faciliter ces recherches. Mais les enquêteurs n'excluent pas non plus la possibilité que le grand-père ait tenté de les induire en erreur et aurait en fait enterré Rose dans un endroit qu'il refuse de révéler.
 
En France, la justice a ouvert une enquête afin "d'entendre les proches parents de la fillette en France", selon Michel Desplan, procureur de la  République de Versailles, près de Paris. Mercredi, la grand-mère maternelle de la fillette a  déclaré avoir "informé les autorités françaises depuis juin de la disparition de Rose." Qualifiant Ronny Ron de "monstre", elle a assuré que sa fille tenait "des  propos totalement incohérents" depuis son arrivée en Israël.

(D'après agence)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      logAudience