En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Etat palestinien

De retour de l'ONU, Abbas accueilli en héros


le 25 septembre 2011 à 18h03 , mis à jour le 26 septembre 2011 à 16h35.
Temps de lecture
2min
Mahmoud Abbas ovationné le 25 septembre 2011 à Ramallah, en Cisjordanie, à son retour de New York, où il a présenté une demande historique à l'ONU d'adhésion d'un Etat palestinien

Le président palestinien Mahmoud Abbas ovationné le 25 septembre 2011 à Ramallah, en Cisjordanie, à son retour de New York, où il a présenté une demande historique à l'ONU d'adhésion d'un Etat palestinien / Crédits : TF1-LCI

A lire aussi
Moyen-orientDes milliers de personnes ont ovationné le président palestinien de retour dimanche à Ramallah, en Cisjordanie, après sa demande historique d'adhésion de la Palestine à l'ONU. Les décalarations de fermeté entre Abbas et Netanyahu, elles, se poursuivent.

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'est fait ovationner par des milliers de sympathisants dimanche à Ramallah, en Cisjordanie, à son retour de New York, où il a présenté vendredi une demande historique à l'ONU d'adhésion d'un Etat palestinien sur la base des lignes du 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale. Arrivé à la Mouqataa, le siège de la présidence de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas s'est aussitôt rendu sur le tombeau de l'ancien chef historique du mouvement national palestinien, Yasser Arafat.
 
"Nous sommes allés à l'ONU en portant vos espoirs, vos rêves, vos ambitions, vos souffrances, votre vision et votre désir pour un Etat palestinien indépendant", a-t-il dit, interrompu à plusieurs reprises par les acclamations. La foule était rassemblée depuis plusieurs heures dans le centre de Ramallah, la capitale politique de la Cisjordanie, pour accueillir en "héros" le président Abbas après sa requête à l'ONU.
 
Mahmoud Abbas a expliqué qu'il était hors de question de négocier avec l'Etat hébreu avant l'arrêt complet de la colonisation israélienne. Réponse du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu : les Palestiniens doivent reprendre les négociations avec Israël sans conditions préalables afin d'aboutir à la paix au Proche-Orient.

Commenter cet article

  • pipou30 : Pourquoi absurde ? c'est au contraire trés finement joué car il met l'ensemble de la communauté internationale en général et Israël en particulier dans une situtation trés inconfortable.

    Le 25/09/2011 à 20h01
  • saraiol26 : C'était le but principal de cette démarche par ailleurs absurde : la crédibilité d'Abbas auprès des Palestiniens.

    Le 25/09/2011 à 19h28
      Nous suivre :
      Ils plongent d'une falaise de 27 mètres

      Ils plongent d'une falaise de 27 mètres

      logAudience