En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Heurts dans le monde musulman : Clinton évoque la tyrannie des foules


le 14 septembre 2012 à 14h23 , mis à jour le 19 septembre 2012 à 11h29.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Moyen-orientAprès les journées meurtrières en Libye et en Tunisie, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a déclaré que les pays du Printemps arabe ne s'étaient pas affranchis de la "tyrannie d'un dictateur" pour se retrouver sous celle "des foules".

Hillary Clinton, qui participait à une cérémonie pour le retour des dépouilles des 4 Américains tués en Libye, a dénoncé les violences antiaméricaines dans le monde musulman. "Les peuples d'Egypte, de Libye, du Yémen et de Tunisie n'ont pas troqué la tyrannie d'un dictateur pour la tyrannie des foules", a-t-elle lancé, dans un discours solennel depuis la base aérienne d'Andrews dans le Maryland. Après une journée meurtrière en Tunisie et au Soudan, la secrétaire d'Etat a exhorté les "gens sensés et les dirigeants responsables de ces pays à faire tout ce qu'ils peuvent pour rétablir la sécurité et poursuivre ceux qui sont derrière les violences". 

Barack Obama a assuré que les Etats-Unis tiendraient bon face aux violences commises contre les missions diplomatiques américaines. "Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les Américains en poste à l'étranger, que cela signifie augmenter la sécurité de nos établissements diplomatiques, oeuvrer avec les pays qui ont une obligation d'en assurer la sécurité, ou dire sans équivoque que ceux qui s'en prennent à des Américains devront rendre des comptes", a ajouté le président américain. Le point sur les événements de la journée.

En Tunisie. Au moins deux manifestants ont été tués par balles et 40 personnes blessées dans des affrontements à Tunis aux abords de l'ambassade américaine. Au moins un millier d'islamistes ont pris d'assaut le bâtiment, pénétrant dans son enceinte, brisant ses vitres. Au moins un drapeau noir et un autre blanc, couleurs de la mouvance salafiste, ont par ailleurs flotté sur des mâts de la représentation diplomatique américaine.

Au Soudan. 5000 manifestants islamistes ont mis le feu à l'ambassade d'Allemagne à Khartoum, dont ils ont arraché le drapeau pour le remplacer par un étendard islamiste. Les forces de l'ordre ont dispersé près de 10 000 manifestants qui s'approchaient de l'ambassade américaine. Deux d'entre eux ont été tués.

En Egypte. Comme les journées précédentes, des centaines de manifestants se sont rassemblés à proximité de l'ambassade des Etats-Unis, protégée par les forces de l'ordre. D'après l'agence officielle de presse Mena, 27 personnes ontété blessées au cours de cette nouvelle journée de tension.

Au Liban. Les affrontements à Tripoli entre les islamistes et les forces de sécurité ont  fait un mort et 25 blessés après l'incendie d'un fast-food.

En Inde. Des musulmans ont attaqué un consulat américain en à Madras, dans le sud-est du pays. Le rassemblement était organisé par un mouvement islamiste de la province du Tamil Nadu. 86 personnes ont été arrêtées.

Des heurts ont également eu lieu en Mauritanie et au Nigéria.

 

Commenter cet article

  • grand77 : Il n'y a pas eu de représailles, à ce que je sache, suite à l'attentat contre Jean-Paul II!! Il faut mettre un "s" à religionS, camarade! C'est pas un problème, ni une difficulté de faire la différence entre religions et croyanceS: il suffit de s'y intéresser! L'ouverture d'esprit apporte la clairvoyance...

    Le 17/09/2012 à 03h04
  • grand77 : En 2007, il n'y a pas eu un peu la même chose?

    Le 17/09/2012 à 02h55
  • alerteverite : Si on peut évoquer la tyrannie des foules, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, on peut tout aussi parler de la tyrannie de la liberté d'expression car chacun peut s'attendre à entendre ce qu'il ne veut pas avec cette loi sacrée américaine. Ce qui relève à mon avis dans son absolutisme presque du religieux. Et continuer à croire que l'expression (verbale, écrite ou artistique) est sans danger cela relève de la politique de l'autruche car d'habitude avant le passage à l'acte physique violent il y a d'abord l'expression, et ce genre d'expression qui continue d'accentuer les clivages entre musulmans et occidentaux est de nature à créer de la violence physique de part et d'autre en action ou en réaction. Cela est donc utilisé par les manipulateurs des foules bien avertis pour créer et orienter les violences pour leurs propres intérêts (économiques, politiques ou religieux). Il faut aussi noter que la violence physique que produit l'occident envers les musulmans n'est pas évaluée à sa juste mesure car elle est souvent plus conventionnelle et formelle et souvent présentée comme réactionnelle mais le nombre des morts et blessés est largement supérieur. Mais les musulmans ont un problème véritable avec l'attaque contre leur région. On peut s'attendre par exemple si l'on attaque leur religion par l'expression (verbale, écrite ou artistique) qu'ils rétorquent par le même canal or l'Islam interdit aux musulmans croyants d'user de ruse et de mensonge d'attaquer la religion d'autrui surtout s'il s'agit d'une re

    Le 15/09/2012 à 15h01
  • litalienne75 : Bien dit, tout a fait d'accord, et en prime c'est Obama que ca va enormement desservir a l'approche des elections...

    Le 15/09/2012 à 14h42
  • delp0303 : Non mais sérieux pourquoi tout détruire, des écoles, des ambassades, tuer des gens pour un film voila ce que la violence engendre de la violence. Et les religion sont les passe droits de la violence.

    Le 15/09/2012 à 14h31
      Nous suivre :
      Sarkozy "touché émotionnellement" ? Ce que traduisait sa gestuelle dimanche...

      Sarkozy "touché émotionnellement" ? Ce que traduisait sa gestuelle dimanche...

      logAudience