En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Film anti-islam : le monde musulman sous haute tension


le 13 septembre 2012 à 10h38 , mis à jour le 19 septembre 2012 à 11h19.
Temps de lecture
5min
À lire aussi
Moyen-orientAprès la mort de l'ambassadeur américain en Libye et la multiplication des manifestations dans plusieurs pays du Moyen-Orient, les Etats-Unis tentent de limiter les effets dévastateurs d'un film anti-islam.

Deux jours après la mort de l'ambassadeur américain en Libye, les manifestations de colère n'en finissent pas de se multiplier au Moyen-Orient. Tunis, Le Caire, Sanaa, Koweit, Téhéran, Gaza,...: au total, près de 10 villes ce sont embrasées. Au Yemen, quatre personnes ont trouvé la mort en tentant de pénétrer dans l'enceinte de l'ambassade des Etats-Unis. Ces derniers, qui ont condamné par l'intermédiaire d'Hillary Clinton le film d'un de leurs ressortissants,  ont renforcé la sécurité aux abords de leurs ambassades et ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre en Algérie. Récit de la journée.

22h51 : Les forces de l'ordre israéliennes vont renforcer leur dispositif de sécurité dans la Vieille ville et à Jérusalem-Est au cours de la prière du vendredi en raison des "tensions régionales".

20h11 : Après l'Afghanistan, le Pakistan bloque à son tour sur YouTube l'accès au film anti-islam. Le blocage a été présenté comme une mesure de sécurité pour protéger les missions diplomatiques américaines.

20h06 : Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, demande aux Etats-Unis de "punir" les auteurs du film.
> lire aussi notre article : Film anti-islam : mais qui est vraiment le réalisateur ?

18h01 : Le nouveau Premier ministre libyen élu, Moustapha Abou Chagour, a annoncé "une importante avancée" dans l'enquête sur l'attaque du consulat américain à Benghazi. "Nous avons fait une importante avancée. Nous avons des noms et des photos. Des arrestations ont eu lieu et d'autres sont menées au moment où je vous parle", a déclaré M. Abou Chagour dans sa première interview depuis son élection la veille par l'Assemblée nationale à la tête du futur gouvernement.

17h58 : La Russie craint le "chaos" au Moyen-Orient après l'attaque meurtrière en Libye contre l'ambassade américaine et d'autres incidents en Egypte et au Yemen.

17h05 : La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dénoncé le film dénigrant l'islam et qui provoque la colère de musulmans contre les Etats-Unis comme "une vidéo écoeurante et condamnable" avec laquelle le gouvernement américain "n'a absolument rien à voir". La chef de la diplomatie américaine a également exhorté tous les dirigeants politiques et religieux à condamner les violences survenues depuis la diffusion de ce film sur internet.

16h08 : Le président égyptien, l'islamiste Mohamed Morsi, a condamné jeudi les "atteintes" au prophète Mahomet tout en rejetant la violence, tandis que les heurts se poursuivaient aux abords de l'ambassade américaine au Caire entre policiers et manifestants.

14h08 :  Les autorités afghanes ont ordonné la fermeture du site de partage vidéo YouTube "pour une durée indéterminée" afin de bloquer la diffusion sur internet du film antimusulman.

13h51 : Un Yéménite a été tué et cinq blessés par des tirs de la police qui repoussait les manifestants tentant de prendre d'assaut l'ambassade américaine à Sanaa, selon une source des services de sécurité.

13h37: Plusieurs centaines de Palestiniens ont manifesté à Gaza. Les participants au rassemblement, à l'appel du ministère, brandissaient des banderoles sur lesquelles était écrit "Nous nous sacrifierons tous pour toi, ô prophète de Dieu" ainsi que "Où êtes vous, musulmans, pendant qu'on insulte votre prophète?".

13h27 : La presse américaine s'interroge sur les violences aux Moyen-Orient. (voir notre diaporama en cliquant-ici)

13h15 : Le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a appellé la communauté musulmane de France au calme. La mosquée de Paris "appelle solennellement la communauté musulmane de France au calme et à la vigilance afin d'éviter cette provocation sciemment perpétrée contre l'islam", lit-on dans le communauté.

12h01 :  L'ambassade des Etats-Unis à Abuja a mis en garde contre les risques de violences visant des Américains et autres Occidentaux par des groupes extrémistes au Nigeria après les attaques de missions diplomatiques américaines en Libye, Egypte et au Yémen. "La situation au Nigeria reste mouvante et imprévisible", dit le communiqué qui invite les Américains "à veiller à leur sécurité personnelle".

11h34 : La police yéménite a pu disperser les manifestants ayant pris d'assaut jeudi matin l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa pour protester contre le film jugé offensant pour l'islam. A l'issue d'échauffourées avec les manifestants, les policiers ont réussi à évacuer les jeunes gens qui avaient pénétré dans l'enceinte de l'ambassade. Suite à la prise d'assaut de l'ambassade Des milliers de manifestants, scandant "O prophète, O Mohammad", avaient pris d'assaut le complexe de l'ambassade, entouré cependant de strictes mesures de sécurité, et mis le feu à des voitures diplomatiques. La police a tiré en l'air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants qui n'ont pas opposé une grande résistance. Le correspondant a pu voir deux manifestants blessés au cours des heurts avec la police, et de la fumée s'élever du complexe de l'ambassade.  

11h07 : En Egypte, des heurts opposaient devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire des manifestants égyptiens à la police. 

10h39 :  Des manifestants protestant contre un film sur l'islam ont pris d'assaut jeudi matin l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, selon le correspondant de l'AFP sur place. La police a tiré en l'air pour tenter de disperser les manifestants, mais ces derniers sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade et ont mis le feu à des véhicules qui y étaient stationnés.

10h06 : Des centaines de sympathisants du leader chiite Moqtada Sadr manifestaient jeudi dans la ville irakienne de Najaf contre le film anti-islam. Les manifestants, encadrés par les forces de sécurité, scandaient des slogans hostiles aux Etats-Unis et à Israël, selon un correspondant de l'AFP à Najaf, à 150 km au sud de Bagdad.

9h15 : Le président américain Barack Obama a appelé les dirigeants d'Egypte et de Libye pour discuter de leur coopération dans le domaine de la sécurité. Il a demandé à la Libye de collaborer avec Washington afin d'arrêter et traduire en justice les auteurs des meurtres de l'ambassadeur américain.

7h20 : L'attaque du 11 septembre semble avoir été planifiée, estimaient mercredi soir des responsables américains. Initialement mise sur le compte d'hommes armés en colère contre un film  anti-islam, l'attaque résulterait d'une opération coordonnée plutôt que de débordements d'une foule en colère, a affirmé mercredi un responsable américain. "C'est l'hypothèse de travail en ce moment", a ajouté ce responsable sous  couvert d'anonymat. Selon cette source, les extrémistes se sont servis de  manifestants qui protestaient contre le film comme d'un "prétexte" pour s'en prendre au consulat américain avec des armes de petit calibre mais aussi des lance-roquettes. "Il y a des détails encore assez flous, mais clairement on a la signature  d'Al-Qaïda", a estimé de son côté Mike Rogers, président républicain de la commission du renseignement au Congrès américain, sur la chaîne CNN. D'autres responsables américains s'exprimant sous couvert d'anonymat ont  parlé d'une "attaque complexe" tout en refusant de se prononcer sur l'identité  de ses auteurs. Les autorités libyennes ont présenté leurs excuses aux Etats-Unis et pointé  du doigt à la fois les partisans du régime déchu de Mouammar Kadhafi et  Al-Qaïda après cette attaque survenue mardi soir, jour du 11e anniversaire des attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis commis par le réseau islamiste. 

Denis Bauchard, conseiller à l'IFRI, estime pour sa part qu'il y a peut-être une "exploitation salafiste ou extrémiste de la part de gens qui cherchent des prétextes pour afficher leur antiaméricanisme". Voir la vidéo ci-dessous.

5h22 :  Deux contre-torpilleurs de l'US Navy ont pris la direction des côtes libyennes l'attaque du consulat de Benghazi qui a coûté la vie à l'ambassadeur en Libye et à trois autres diplomates américains.  L'USS Laboon, qui faisait escale en Crète, pourrait être en position dans les heures qui viennent et l'USS McFaul le rejoindra dans quelques jours.  Les deux navires, qui vont accroître les capacités d'action américaines en cas de représailles, sont équipés de missiles Tomahawk, une arme largement utilisée l'an dernier contre les défenses anti-aériennes des forces fidèles à Mouammar Kadhafi dans le cadre des opérations de l'Otan.

4h30 : Le président américain Barack Obama a dénoncé une attaque "choquante" touten écartant une rupture des liens avec la Libye. Il a aussi ordonné de revoir les mesures de sécurité autour de toutes les  missions diplomatiques américaines. Un responsable américain a précisé que le  personnel du consulat à Benghazi avait été évacué vers l'Allemagne et que la  présence diplomatique américaine à Tripoli avait été réduite.  

3h25 : Signé par un certain Sam Bacile -- un pseudonyme --, qui décrit l'islam  comme un "cancer", le film se veut une description de la vie du prophète  Mahomet et évoque les thèmes de l'homosexualité et de la pédophilie (Lire notre article: c'est quoi ce film ?). "Son  réalisateur est bouleversé par le meurtre" du diplomate et se cache par peur  d'être tué, selon un de ses collaborateurs, Steve Klein, qui a dit lui  avoir parlé au téléphone tout en ignorant où il se trouve. Selon des médias américains, il s'agirait d'un promoteur immobilier israélo-américain, mais son nom était introuvable sur internet avant les  événements des derniers jours.

Commenter cet article

  • grand77 : Nul. Aucun rapport.

    Le 17/09/2012 à 00h25
  • : Il ne faut pas s'y méprendre, ce film apparait en pleine campagne présidentielle américaine et vise à déstabiliser le président Obama. De là que le film ait été commandé par un concurrent à la présidentielle pour gagner quelques voix, il n'y a qu'un pas...

    Le 14/09/2012 à 18h43
  • gilou2b13 : Celui que nous avons créé

    Le 14/09/2012 à 04h12
  • berol60 : Mais dans quel monde vivons-nous ????

    Le 13/09/2012 à 22h11
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience