En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Etat palestinien

Palestine/ONU : retour sur la journée avant le vote


le 29 novembre 2012 à 22h20 , mis à jour le 29 novembre 2012 à 23h24.
Temps de lecture
5min
Mahmoud Abbas et Ban Ki-moon, le 28/11/12, à l'Onu

Mahmoud Abbas et Ban Ki-moon, le 28/11/12, à l'Onu / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Moyen-orientMahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestienne, a demandé jeudi l'accession de la Palestine au statut d'Etat observateur non-membre. Retrouvez l'essentiel de la session et les différentes interventions sur TF1 News.

Toutes les heures sont en heure française (heure à New York : -6 ; heure dans les Territoires palestiniens et en Israël : + 1)

23h06 : La Palestine devient Etat observateur à l'ONU
La Palestine est devenue jeudi Etat observateur aux Nations unies, lors d'un vote historique à l'Assemblée générale de l'ONU. Le vote de cette résolution, qui fait de "l'entité" palestinienne un "Etat observateur non membre", a été acquis à une majorité confortable mais pas écrasante de 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions.

> En savoir plus : "La Palestine devient Etat observateur à l'ONU"

22h36 : la résolution sur la Palestine "fait reculer la paix"
La résolution sur le statut de la Palestine que l'Assemblée générale de l'ONU doit voter jeudi "ne fait pas avancer la paix, elle la fait reculer", a affirmé l'ambassadeur israélien Ron Prosor. Il a qualifié la résolution de "déséquilibrée", car ne tenant pas compte selon lui des impératifs de sécurité de l'Etat hébreu. Il a affirmé qu'elle "ne changera pas la situation sur le terrain", notamment parce que l'Autorité palestinienne "ne contrôle pas Gaza". Ce texte, qui fait de la Palestine un Etat observateur non membre de l'ONU, "ne donnera pas un statut d'Etat à l'Autorité palestinienne", a-t-il affirmé. 

22h10 : Abbas demande "un certificat de naissance" de la Palestine
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a demandé jeudi à l'Assemblée générale des Nations unies d'accorder "un certificat de naissance" à la Palestine en lui octroyant le statut d'Etat non membre observateur. "L'Assemblée générale est sollicitée aujourd'hui pour accorder un certificat de naissance de la réalité de l'Etat de la Palestine", a déclaré Mahmoud Abbas devant les délégués. Le texte, qui équivaut à reconnaitre implicitement l'existence d'un Etat palestinien souverain, devrait être adopté sans difficulté dans la journée. 

21h56 : L'Assemblée générale de l'ONU a commencé jeudi à examiner la demande palestinienne d'obtenir un statut "d'Etat observateur non membre". "Nous demandons à l'Assemblée d'accorder à la Palestine un statut d'Etat observateur non membre", a déclaré l'ambassadeur soudanais Daffa-Alla Elhag Ali Osman qui a introduit les débats. "Ceci est un jour historique", a-t-il ajouté.

17h40 : dans un message lu par son ministre des Affaires étrangères devant le Comité sur les droits des Palestiniens, Mahmoud Abbas  vient de réaffirmer que la demande palestinienne de devenir Etat observateur était "un effort constructif pour préserver la solution à deux Etats" et un "investissement en faveur de la paix". "Malgré les espoirs déçus et l'aggravation de la situation sur le terrain en raison des violations israéliennes, nous soutenons toujours la solution à deux Etats et notre main reste tendue en signe de paix", a-t-il ajouté.

16h43 : lors de son allocution devant le Comité sur les droits des Palestiniens, le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, vient d'appeler Israéliens et Palestiniens à "ranimer le processus de paix". Ce dernier est bloqué depuis plus de deux ans, ce qui explique d'ailleurs le choix de Mahmoud Abbas de "l'option Onu" pour valider la création d'un Etat palestinien.

16h40 : autre avantage pour les Palestiniens après le vote : ils pourront saisir, s'ils le souhaitent, la Cour pénale internationale et entamer une guerre juridique contre Israël, notamment sur la question des colonies en Cisjordanie.

16h35 : ce matin, Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a affirmé qu'un vote positif de l'Assemblée "ne changera rien sur le terrain" et que la résolution "ne fera pas avancer la création d'un Etat palestinien (mais) au contraire va l'éloigner".

16h23 : le 29 novembre n'a pas été choisi au hasard par Mahmoud Abbas. C'est une date importante pour les Palestiniens : le 29 novembre 1947, l'Onu présentait en effet son plan de partage de la Palestine mandataire qui prévoyait deux Etats, un juif et un arabe, Jérusalem étant placé de son côté sous mandat international.

16h18 : l'UE a fait savoir par sa représentante pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, qu'elle était favorable à l'idée d'un Etat palestinien. Pourtant, chaque pays s'est prononcé sur la question séparement. Résultat : certains, comme la France, voteront "oui", d'autres, notamment l'Allemagne et le Royaume-Uni, s'abstiendront. Bref, encore une fois, l'UE est incapable de définir une politique étrangère commune sur un sujet diplomatique primordial.

16h16 : Mahmoud Abbas demande à ce que l'Etat palestinien soit défini selon les frontières de juin 1967, avant la Guerre des Six Jours. Découvrez quelles sont ces frontières avec notre infographie : "Etat palestinien : quelles frontières ?".

16h15 : malgré son opposition à la reconnaissance de la Palestine, Israël a fait savoir qu'il ne prendrait finalement pas de mesures de rétorsion, notamment économiques, contre les Palestiniens.

16h14 : que changera ce nouveau statut pour la Palestine ? Réponse avec notre article : "Jour J pour la Palestine à l'Onu : 5 questions sur le 'Plan B'".

16h09 : à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne, il est 17h09 et il fait désormais nuit. Les gens s'apprêtent à fêter leur accession au statut d'Etat observateur aux Nations unies.

16h07 : voici le programme de la journée  :
- maintenant : réunion du Comité sur les droits des Palestiniens en présence du
secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon
- 21h : réunion de l'Assemblée générale, à laquelle Mahmoud Abbas présentera sa demande pour la validation d'un Etat palestinien, dans les frontières de 1967.
- vers 23h : vote de l'Assemblée générale.
- vers minuit : résultat du vote.

16h06 : comment vit-on cette demande dans les Territoires palestiniens et en Israël  : la réponse ci-dessous avec le reportage de Patrick Fandio, le correspondant permanent de TF1/LCI à Jérusalem. 



16h05 : il est actuellement 10h05 à New York. L'Onu s'apprête à vivre une journée historique avec la demande palestinienne d'accession au statut d'Etat observateur non-membre. .

Commenter cet article

  • elksam : IL NOUS LA FAIT TOUS LES ANS CELUI LA

    Le 29/11/2012 à 21h50
      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience