En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

EXCLU 20H de TF1 : les premières images des avions russes en Syrie

Nicoals FERTIN par
le 28 septembre 2015 à 19h01 , mis à jour le 28 septembre 2015 à 20h26.
Temps de lecture
3min
Avions russes en Syrie, septembre 2015
A lire aussi
Moyen-orient Une caméra de TF1 a filmé le renforcement de la présence militaire russe en Syrie en soutien à Bachar al-Assad sur la base militaire de Lattaquié. Des images diffusées ce lundi soir dans le 20H de Gilles Bouleau.

Pour la première fois, une caméra occidentale a pu constater le renforcement de la présence militaire russe en Syrie. Sur la base aérienne de Lattaquié, à l'endroit où des images satellites le révélaient la semaine dernière, l'équipe de TF1 emmenée par Guillaume Debré a filmé au sol le dispositif aérien déployé par Moscou : Sukhoi -25, hélicoptères de combat, Antonov de transport de troupes et de matériels, les signes du soutien de Vladimir Poutine à Bachar al-Assad sont nombreux. Découvrez à 20h ces images exclusives dans le JT de Gilles Bouleau.

Revers répétés de l'armée syrienne

Moscou a décidé d'accroître son aide au régime de Damas à la suite des revers répétés des forces gouvernementales syriennes ces derniers mois face aux rebelles, parmi lesquels les djihadistes de l'Etat islamique (EI). L'objectif principal est de renforcer le "pays alaouite" fidèle à la famille Assad, sur la côte méditerranéenne et dans les montagnes du nord-ouest du pays, et d'y établir un bastion loyaliste si jamais Damas devait tomber.


A Lattaquié, la grande ville de la région, la population a quadruplé depuis quatre ans avec l'arrivée de milliers de réfugiés, alaouites mais aussi chrétiens et chiites. L'accroissement de la présence militaire russe a commencé dès le mois de juin dernier mais il a été confirmé par des images satellites la semaine dernière. Lorsque les Russes ont vu que l'avance des rebelles islamistes risquait de menacer Lattaquié, non loin de la base navale russe de Tartous, héritage de l'époque soviétique et unique port de la marine russe en Méditerranée, ils ont décidé d'agir.


Officiellement, le Kremlin présente son engagement en Syrie comme sa contribution à la lutte contre l'EI mais son objectif principal est de soutenir le régime et, par là-même, de protéger sa base de Tartous, explique Robert Ford l'ancien ambassadeur des Etats-Unis qui fut l'envoyé spécial américain pour la Syrie et a démissionné en raison de désaccords avec la politique de Washington dans la région.

"Bachar a demandé aux Russes d'intervenir car il était désespéré"
 
"Si les Russes veulent combattre l'Etat islamique, pourquoi envoient-ils des avions à Lattaquié et non à Damas ? Pourquoi envoient-ils des systèmes de défense antiaérienne alors que les djihadistes n'ont pas d'aviation ?"  "Avant tout, il s'agit pour eux d'aider Assad", souligne l'ancien ambassadeur, qui n'exclut pas des attaques directes contre les islamistes et les autres insurgés dans le nord-ouest du pays. "Bachar al Assad a demandé aux Russes d'intervenir parce qu'il était désespéré, que son armée était en train de s'effondrer", confirme un ancien haut responsable syrien.
 
Les relations étroites entre Moscou et Damas remontent au temps du président Hafez al Assad, le père de Bachar, dans les années 1970. Les Russes ont toujours maintenu des conseillers militaires dans le pays.

VIDEO. Dans le fief d'Assad, les premiers avions russes filmés

Commenter cet article

  • francoiseselos1 : Poutine ne fait pas de réunions, de discours ... mais il est prêt .... lui ...

    Le 29/09/2015 à 09h46

      C'est (presque) du sport #17 : le message de soutien de Neymar à Teddy Riner avant les JO

      logAudience