En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Film anti-islam : mais qui est vraiment le réalisateur ?

Edité par
le 13 septembre 2012 à 17h58 , mis à jour le 19 septembre 2012 à 11h16.
Temps de lecture
4min
À lire aussi
Moyen-orientQui est donc Sam Bacile, le réalisateur du film qui a provoqué de violentes attaques contre les Etats-Unis en Egypte, en Libye et au Yemen, ainsi que la mort d'un ambassadeur américain ?

Depuis mercredi soir, les médias américains enquêtent pour connaître l'identité de celui qui s'est présenté à la presse comme l'auteur du film. Le cinéaste, qui se qualifie d'Américano-israélien et se fait appeler Sam Bacile, aurait décidé de se cacher, après l'éruption de violences provoquée par son film "Innocence des musulmans", qui tourne en dérision le prophète Mahomet.

La liste du casting indique que le nom du réalisateur serait Alan Roberts. Mais dans la fiche technique du film, c'est sous le nom de Sam Bassiel qu'il apparaît. Du reste, l'homme s'est présenté au Wall Street Journal sous le nom de Sam Bacile, un promoteur immobilier israélo-américain de 54 ans originaire du sud de la Californie.

Or, d'après une information de l'Associated Press, qui a rencontré Steve Klein, porte-parole de la production du film et militant chrétien d'extrême droite, Sam Bacile n'est qu'un pseudonyme. En réalité, le réalisateur serait en fait chrétien.

Soutien aux coptes d'Egypte ?

Ces révélations ont amené l'agence de presse américaine à mener l'enquête en Californie. Celle-ci l'a conduite en banlieue de Los Angeles, au domicile de Nakoula Basseley Nakoula, un Copte d'Égypte de 55 ans, qui serait le responsable de la société de production du film.

Des documents judiciaires dont l'AFP a eu copie confirment que Nakoula Basseley Nakoula a été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire et qu'il résidait à Cerritos, dans la banlieue sud de Los Angeles.

Interrogé sur le sujet, celui-ci admet avoir fourni des moyens logistiques pour le tournage du film, mais il dément catégoriquement en être l'auteur. D'après lui, le réalisateur a tourné son long-métrage en soutien aux Coptes d'Égypte, victimes, selon lui, de mauvais traitements de la part de leurs compatriotes musulmans.

Des policiers à son domicile

Mais, d'après Associated Press, citée par Le Point.fr, le traçage du téléphone portable utilisé mardi par le dénommé Sam Bacile renvoie au même pavillon de banlieue, où vit Nakoula Basseley Nakoula.

Pire, lorsque ce dernier tend aux journalistes son permis de conduire pour ainsi témoigner de son identité, il cache volontairement son deuxième nom avec son pouce : celui-ci se révélera être Basseley.

Un journaliste de l'AFP s'est rendu mercredi soir au domicile de Nakoula Basseley Nakoula, devant lequel étaient stationnés plusieurs véhicules de la police et du shérif de Los Angeles. Deux officiers de police sont restés dans la maison pendant plus d'une heure, et sont sortis sans faire de commentaire vers 21H00 locales.

"S'il apparaissait en public, je suis sûr qu'il serait tué"

Selon ce journaliste de l'AFP, la porte d'entrée de la maison, ornée de deux fenêtres semi-circulaires aux motifs originaux, présente une similitude flagrante avec une porte apparaissant dans plusieurs scènes du film, dont des extraits sont visibles sur internet.

Dans un entretien au Wall Street Journal, mardi, Sam Bacile s'en était pris directement à l'islam, qu'il qualifiait de "cancer". Steve Klein, le porte-parole de la production, craint lui que le cinéaste ne connaisse le même sort que le réalisateur néerlandais Theo Van Gogh. Celui-ci avait été assassiné en 2004 après avoir déclenché des protestations avec un film anti-musulmans. "S'il apparaissait en public, je suis sûr qu'il serait tué très facilement", a-t-il estimé.

Commenter cet article

  • honfray2012 : On va résumer simplement : l'extrème-droite américaine cherche et trouve tout ce qui peut nuire à Obama , suspect de complaisance avec le monde musulman ; cet incident va l'obliger à prendre parti , donc à s'aliéner une partie de ses électeurs ! pendant ce temps , son adversaire , blanc comme neige , bien entendu , compte les points ...qui vont augmenter son score !

    Le 15/09/2012 à 01h21
      Nous suivre :
      Teddy Riner : "Cette médaille est pour mon fils et pour ma femme"

      Teddy Riner : "Cette médaille est pour mon fils et pour ma femme"

      logAudience