En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Iran : la fille de l'ancien président Rafsandjani sous les verrous


le 23 septembre 2012 à 10h51 , mis à jour le 23 septembre 2012 à 11h01.
Temps de lecture
3min
Iran : répression des manifestations contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad (décembre 2009)

Iran : répression des manifestations contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad (décembre 2009) / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Moyen-orientLa fille de l'ancien chef de l'Etat iranien a été incarcérée en application d'une peine de six mois de prison pour "propagande contre le régime", prononcée fin 2011. Elle avait été arrêtée pour avoir participé à une manifestation dénonçant la réélection de Mahmoud Ahmadinejad en 2009.

L'incarcération de la fille de l'ex-président iranien Ali Akbar Hachemi Rafsandjani a été annoncée, dimanche matin, par un communiqué laconique du bureau du procureur de Téhéran : "Faezeh Hachemi a été arrêtée samedi soir pour purger sa peine", a simplement indiqué le texte, reproduit par l'agence officielle Irna. L'agence de presse Fars a rapporté pour sa part qu'elle était détenue à la prison d'Evin à Téhéran.

Pour la fille de l'ancien chef de l'Etat iranien, c'est la conclusion de démêlés judiciaires remontant à l'année 2009 - et plus précisément au moment de la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad pour un deuxième mandat. Faezeh Hachemi Rafsandjani se trouvait parmi les milliers de manifestants arrêtés lors des protestations qui avaient éclaté après l'annonce du résultat du scrutin. L'opposition avait alors crié à la fraude. Les autorités avaient relâché la fille de l'ancien président mais celle-ci avait été condamnée fin 2011, au terme d'un procès, à six mois de prison pour "propagande contre le régime". Sa peine n'avait jusque-là pas été appliquée. Un fils de Rafsandjani, Mehdi Hachemi, également visé par une procédure judiciaire, a pour sa part quitté l'Iran il y a trois ans et vit à Londres.

Battu par Mahmoud Ahmadinejad lors de la présidentielle de 2005, Ali Hachemi Rafsandjani avait soutenu indirectement l'un des candidats à la présidentielle de 2009, Mir Hossein Moussavi. Or ce dernier, avec l'autre leader de l'opposition, Mehdi Karoubi, avait pris la tête de la contestation contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Depuis lors, tous deux ont été placés en résidence surveillée. Quant à Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, qui n'est plus président mais dirige toujours le Conseil de discernement du régime, la plus haute instance d'arbitrage politique du pays, il a subi les critiques des conservateurs du régime, qui lui reprochaient de ne pas avoir condamné les leaders de l'opposition. Depuis l'an dernier pourtant, Rafsandjani a pris ses distances avec Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Rihanna et Miley Cyrus jouent la provoc' en tenue de soirée

      Rihanna et Miley Cyrus jouent la provoc' en tenue de soirée

      logAudience