ARCHIVES

Israël : Netanyahu annonce des élections anticipées


le 09 octobre 2012 à 21h57 , mis à jour le 09 octobre 2012 à 22h00.
Temps de lecture
3min
Benjamin Netanyahu

Image d'archives : Benjamin Netanyahu / Crédits : ABACA

À lire aussi
Moyen-orientLe Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé mardi la tenue d'élections anticipées qui pourraient avoir lieu dans les trois mois.

Ca tangue en Israël pour Benjamin Netanyahu. Dans une allocution à la télévision, le chef du gouvernement, en proie à une fronde interne à sa coalition gouvernementale, a dit être arrivé à la conclusion que les différentes composantes de son gouvernement ne pourraient s'entendre sur le projet de budget en cours d'examen. D'où l'organisation d'élections anticipées.

"A ce stade, face à l'agitation qui nous entoure en matière de sécurité et sur le plan économique, il est de mon devoir de Premier ministre de placer l'intérêt national au-dessus de toute autre considération. J'ai par conséquent décidé, pour le bien d'Israël, d'organiser des élections dès maintenant et aussi vite que possible", a-t-il déclaré. Elu en 2009, Benjamin Netanyahu se trouve à la tête d'une coalition de six formations qui disposent au total de 66 des 120 sièges de la Knesset. Les législatives étaient jusqu'ici programmées pour octobre 2013. Et, selon les observateurs, elles pourraient avoir lieu en janvier ou février.

Netanyahu a expliqué qu'il avait pris sa décision après avoir consulté les "chefs des différents partis de la coalition" de droite au pouvoir et constaté qu'il lui était impossible de faire adopter "un budget responsable" pour 2013 avant la fin de l'année. "Je demande au peuple un mandat renouvelé pour continuer à diriger l'Etat d'Israël", a demandé M. Netanyahu. De fait, le projet de budget 2013 préparé par le ministre des Finances Youval Steinitz, prévoyait de sévères mesures d'austérité qui n'avaient pratiquement aucune chance d'être adoptées par les différents partis de la majorité à l'approche des élections programmées dans un an. Toutefois, "Bibi" Netanyahu est bien placé pour rester au pouvoir, selon un sondage du quotidien Haaretz publié fin septembre.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Une tempête de sable balaye le Nord-ouest de la Chine

      logAudience