En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Syrie : à Alep, la rébellion marque des points


le 31 juillet 2012 à 22h12 , mis à jour le 31 juillet 2012 à 22h26.
Temps de lecture
3min
Membres de l'Armée Syrienne Libre, opposants à Bachar al-Assad (juillet 2012)

Membres de l'Armée Syrienne Libre, opposants à Bachar al-Assad (juillet 2012) / Crédits : AFP

À lire aussi
Moyen-orientLes rebelles syriens ont revendiqué mardi plusieurs victoires dans la ville d'Alep en s'emparant de symboles du pouvoir et tuant 40 policiers. Sur le plan politique, l'opposition étale toutefois ses divergences sur la formation d'un gouvernement en exil.

Sur le terrain, les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) ont enregistré de nouveaux succès en prenant le contrôle de trois commissariats de police à Alep, capitale économique du pays et théâtre de combats sans précédent depuis le 20 juillet. Au moins 61 personnes ont été tuées dans les violences à travers le pays, dont 40 policiers lors de ces assauts menés par des "centaines de rebelles" à Alep, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
 
L'armée et les rebelles continuaient d'envoyer des renforts vers Alep "pour une bataille décisive qui devrait durer des semaines" selon une source de sécurité syrienne. "L'armée encercle les quartiers rebelles, bombarde mais va prendre son temps avant de se lancer à l'assaut". Les rebelles ont aussi attaqué au lance-roquettes RPG à Alep le siège du tribunal militaire et une branche du parti Baas au pouvoir, et combattu l'armée près du siège des renseignements aériens et à la périphérie du quartier Salaheddine (sud-ouest), principal bastion rebelle assiégé. Lundi, les rebelles avaient déjà marqué un point en prenant le poste de contrôle clé d'Anadane, ce qui leur permet d'acheminer renforts et munitions à Alep en ouvrant l'accès de la métropole du nord à la frontière turque, 45 km plus loin.
 
Les bombardements par hélicoptères et à l'artillerie lourde dans cette ville de 2,5 millions d'habitants et ses environs ont jeté sur les routes ces deux derniers jours quelque 200.000 personnes, selon l'ONU. Selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), certains civils préfèrent ne pas quitter la ville et cherchent à se réfugier dans les écoles et dortoirs universitaires, car ils jugent tout voyage trop dangereux. Plus de 267.000 personnes ont quitté la Syrie depuis le début de la révolte qui s'est militarisée après sa répression par le régime de Bachar al-Assad, selon le HCR. Plus de 20.000 autres ont péri dans les violences pendant cette période, d'après l'OSDH.

L'opposition syrienne affaiblie ?
 
Sur le plan politique, Au Caire, l'opposant Haytham al-Maleh, 81 ans, a annoncé avoir été chargé par une coalition de Syriens "indépendants" de former un gouvernement en exil qui sera basé au Caire, une décision critiquée par le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition. "La formation d'un gouvernement en exil est une décision hâtive et nous aurions souhaité qu'elle n'ait pas lieu. Elle affaiblit l'opposition syrienne", a rétorqué le président du CNS, Abdel Basset Sayda. Ce dernier avait lui-même annoncé samedi qu'il discuterait avec les rebelles sur le terrain d'un gouvernement de transition qui serait dirigé par une personnalité engagée dans le soulèvement.
 
Enfin, dans un nouveau coup porté au régime, le consul de Syrie en Arménie, Mohammad Houssam Hafez, a démissionné en signe de protestation contre la répression et s'est envolé pour Dubaï, selon une source aux Affaires étrangères arméniennes. Cette démission survient après la défection du chargé d'affaires à Londres, des ambassadeurs à Bagdad et aux Emirats arabes unis, de la chargée d'affaires à Chypre et de l'attaché de sécurité de l'ambassade de Syrie à Oman.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience