ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Syrie : arrivé en France, l'ex-général d'Assad appelle à la "transition"


le 18 juillet 2012 à 10h17 , mis à jour le 18 juillet 2012 à 10h28.
Temps de lecture
2min
Archives : photo non datée du général Mounaf Tlass

Archives : photo non datée du général Mounaf Tlass / Crédits : AFP

À lire aussi
Moyen-orientManaf Tlass, plus haut gradé ayant fait défection et ancien proche du président syrien, accuse le pouvoir d'être responsable de la crise et exprime sa "colère" vis-à-vis de l'armée.

Depuis le 6 juillet et l'annonce de sa défection puis de son futur accueil par la France, le général Manaf Tlass s'était fait discret. Mardi soir, il a confirmé qu'il se trouvait bien dans l'Hexagone, une information également certifiée par François Hollande.
 
Dans sa première déclaration directe à la presse via un communiqué envoyé l'AFP, le général, ami personnel de Bachar al-Assad avant d'être écarté il y a quelques mois en raison de son appartenance à la communauté sunnite, reproche au "pouvoir" syrien de porter "la part majeure de la responsabilité" dans la crise actuelle. Il souhaite "vivement que le sang cesse de couler et que le pays sorte de la crise au travers d'une phase de transition constructive qui garantisse à la Syrie son unité, sa stabilité et sa sécurité ainsi que les aspirations légitimes de son peuple".
 
"Je suis prêt comme n'importe quel Syrien, sans autre ambition, à remplir pleinement mon devoir de citoyen pour contribuer à un meilleur avenir pour mon pays, autant que je le peux, et à l'instar de tous ceux qui recherchent une solution conforme aux aspirations de ce peuple qui a déjà consenti beaucoup de sacrifices", ajoute Manaf Tlass.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Boston se recueille dans le silence, un an après les attentats

      logAudience