En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Syrie : Assad et ses proches seraient sur le départ, selon Erdogan


le 26 juillet 2012 à 15h23 , mis à jour le 26 juillet 2012 à 16h32.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Moyen-orientLe président syrien Bachar al Assad et ses proches sont "sur le départ" et des préparatifs sont en cours pour une "nouvelle ère" en Syrie, a affirmé jeudi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Il y a trois jours, le Premier ministre turc prédisait que le soulèvement contre le président syrien était "plus proche que jamais de la victoire".

Le chef du gouvernement turc a ajouté que la Turquie pourrait agir contre une organisation terroriste dans le nord de la Syrie s'il la considère comme une menace. "Nous ne permettrons pas à un groupe terroriste d'établir des camps dans le nord de la Syrie et de menacer la Turquie", a-t-il dit.

"S'il faut prendre une mesure contre ce groupe terroriste, nous la prendrons résolument", a-t-il ajouté avant de s'envoler pour Londres.

Pour Fabius, Assad tombera "tôt ou tard"

En déplacement en Pologne, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'est déclaré quant à lui convaincu, jeudi, que "tôt ou tard", Bachar al-Assad "tombera", fustigeant "le comportement abominable" du président syrien.

"Nous continuons à travailler pour l'arrêt des combats et pour une solution alternative qui rassemble l'opposition syrienne et d'autres responsables. Tôt ou tard, je suis convaincu que Bachar tombera", a-t-il déclaré devant la presse en compagnie de son homologue polonais Radoslaw Sikorski. "Ce massacreur qu'est Bachar al-Assad continue sa triste besogne. Il tue, il tue, c'est tout ce qu'il sait faire alors que le peuple syrien veut recontruire une Syrie pacifique", a souligné le ministre français. "Il faut que l'ensemble des Etats du monde et en particulier les membres du conseil de sécurité des Nations Unies comprennent où est leur responsablité", a-t-il estimé, rappelant que "la Russie et la Chine se sont opposées aux résolutions qui veulent l'arrêt des combats".

Commenter cet article

  • assconstirosort : "tôt ou tard" : plutôt tard que tôt.

    Le 27/07/2012 à 01h57
  • zen1494 : Assad et son clan vont ils être reçus avec un tapis rouge en Russie ou en Chine, par leurs meilleurs alliés ? A moins que, ne servant plus à rien, ces deux pays leur refusent l'entrée chez eux ?

    Le 26/07/2012 à 15h33
      Nous suivre :
      Un koala est ramené à la vie... grâce à du bouche-à-bouche

      Un koala est ramené à la vie... grâce à du bouche-à-bouche

      logAudience