En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Syrie : le beau-frère et le ministre de la défense d'Assad tués dans un attentat


le 18 juillet 2012 à 12h49 , mis à jour le 18 juillet 2012 à 21h31.
Temps de lecture
3min
Archives : Daoud Rajha, le 8 septembre 2011

Archives : Daoud Rajha, le 8 septembre 2011 / Crédits : AFP PHOTO / HO / SANA

A lire aussi
Moyen-orientTrois membres importants du régime, dont Assef Chawkat, le beau-frère du président syrien, et le général Daoud Rajha (photo), sont décédés lors de l'attaque suicide qui a visé mercredi matin le bâtiment de la Sécurité nationale à Damas où se tenait une réunion de hauts dirigeants.

Seize mois après le début de la révolte en mars 2011, le régime syrien, et notamment son appareil sécuritaire, a été touché au coeur ce mercredi : Assef Chawkat, le beau-frère de Bachar al-Assad, et le général Daoud Rajha, le ministre de la Défense, sont en effet décédés dans une attaque suicide qui a visé mercredi matin le bâtiment de la Sécurité nationale à Damas où se tenait une réunion de hauts dirigeants du régime. Le général Hassan Turkmani, chef de la cellule de crise mise en place pour mater les insurgés, fait également partie des victimes.  Ultra-protégé, l'édifice, situé dans le centre-ville de la capitale, est le symbole de la répression.

Lioua al Islam, un groupe islamiste dont le nom signifie "La brigade de l'islam", a revendiqué l'attentat et a indiqué sur sa page Facebook "avoir ciblé la cellule nommée la salle de contrôle de crise dans la capitale damascène".Un porte-parole de ce groupe a confirmé la revendication par téléphone. L'Armée syrienne libre (ASL) s'est également attribué la responsabilité de l'attaque. "Voici le volcan que nous évoquions, ce n'est que le début", a déclaré le colonel Kassim Saadedine, porte-parole de l'ASL.

Les combats se poursuivent à Damas

D'après une source proche des services de sécurité syriens, le kamikaze auteur de l'attentat serait un garde du corps appartenant au cercle proche du pouvoir. Il aurait actionné sa charge explosive en pleine réunion des ministres et de responsables militaires et de sécurité.

Cette opération d'envergure prouve donc à la fois les capacités des rebelles pour agir à Damas et le fait qu'ils ont réussi à infiltrer les plus hautes instances du régime. Il montre également que certains insurgés sont prêts à mourir en martyre, ce qui laisse penser que des islamistes radicaux font bien partie des opposants, comme l'affirme Bachar al-Assad.

Cet attentat est intervenu alors que des combats ont lieu, pour la première fois, dans plusieurs quartiers périphériques de la capitale syrienne depuis dimanche -les affrontements se poursuivaient mercredi.

 

Découvrez ci-dessous les images de l'attentat :


 

Commenter cet article

  • vdabrin : A renouveler!!!!!!!!!!! il y a encore du boulot!!!! continuez à nettoyer!!!!

    Le 18/07/2012 à 18h56
  • jacquot2000 : Mais dites moi. "Décédés lors de l'attaque suicide" ... c'est donc des terrosites. Assad aurait ils raisons?

    Le 18/07/2012 à 17h21
      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience