En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Syrie-Turquie : l'ONU craint une "escalade extrêmement dangereuse"


le 08 octobre 2012 à 11h33 , mis à jour le 08 octobre 2012 à 18h42.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Moyen-orientLe secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a mis en garde contre l'escalade "extrêmement dangereuse" du conflit à la frontière entre la Syrie et la Turquie, dans un discours lundi à Strasbourg.

A l'ouverture du premier "Forum mondial de la démocratie", organisé au siège du Conseil de l'Europe, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a fait part de son inquiétude vis-à-vis de la situation à la frontière Syrie-Turquie. "L'escalade du conflit et l'impact de la crise sur le Liban sont extrêmement dangereux", a-t-il déclaré. "A l'approche de l'hiver", le secrétaire général de l'ONU a appelé à plus  d'aide humanitaire dans la région.

"Nous avons besoin que les donateurs répondent de manière plus généreuse aux besoins des populations en Syrie et de plus de 300.000 réfugiés dans les pays voisins", a-t-il dit. "La situation en Syrie a empiré de manière dramatique. Elle pose des  risques sérieux à la stabilité des voisins de la Syrie et à l'ensemble de la  région", a souligné Ban Ki-moon. Se disant "profondément préoccupé par le flot continu d'armes aussi bien au  gouvernement syrien qu'aux forces de l'opposition", il a appelé toutes les parties "à abandonner l'usage de la violence, et à se diriger vers une solution  politique. C'est la seule voie de sortie de la crise".

Erdogan prêt à la guerre

L'artillerie turque a riposté dimanche peu après une nouvelle frappe d'obus syrien sur la ville frontalière d'Akçakale, rapporte l'agence de presse turque Dogan. Cinq civils turcs avaient été tués par un obus de mortier syrien mercredi dans cette agglomération, déclenchant ce qui constitue la plus importante escalade de violence dans une zone frontalière depuis le début du conflit syrien en mars 2011.

Les obus tirés en représailles par la Turquie sont tombés près de la ville syrienne de Tel Abyad, où rebelles et membres des forces loyalistes s'affrontent, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé à Londres et proche de l'opposition. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui avait averti Damas vendredi, s'est de nouveau dit prêt à la guerre dimanche.

Commenter cet article

  • totolasalsa : Moi je crais que l'ONU n'a rien fait pendant des mois..bravo les Turques vous n'avez pas peur vous !!!

    Le 09/10/2012 à 07h43
  • phiphi13 : Il fallait intervenir en Syrie ! A quoi sert l'ONU..Elle intervient là ou elle peut, et là ou elle peut pas elle brode pendant des mois...

    Le 08/10/2012 à 13h15
  • lilou-provence : Mais que fait l'ONU ? A quoi sert l'ONU exactement ?

    Le 08/10/2012 à 13h13
  • salomon54 : La fin du monde , c'est l'homme qui la déchenche !!!

    Le 08/10/2012 à 12h59
      Nous suivre :
      Les musées parisiens bientôt ouverts tous les jours

      Les musées parisiens bientôt ouverts tous les jours

      logAudience