ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Syrie : une chaîne de télévision d'Assad attaquée près de Damas


le 27 juin 2012 à 11h44 , mis à jour le 27 juin 2012 à 15h41.
Temps de lecture
3min
Syrie : dégâts dans les locaux de la chaîne Al-Ikhbariya après un attentat, 27/6/12

Syrie : dégâts dans les locaux de la chaîne Al-Ikhbariya après un attentat, 27/6/12 / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Moyen-orientSelon le régime, un attentat contre le siège de la chaîne d'informations Al-Ikhbariya a fait sept morts mercredi. Il s'agit de la première attaque de ce genre depuis le début de la révolte contre le président syrien.

Selon le pouvoir en place en Syrie, sept personnes -d'après le dernier bilan- ont été tuées mercredi matin dans une attaque menée contre la chaîne de télévision officielle Al-Ikhbariya, près de Damas.

Il s'agit de la première action de ce genre, qualifiée de "terroriste", contre une télévision officielle depuis le début de la révolte en mars 2011 contre Bachar al-Assad. La télévision d'Etat a diffusé des images de destruction, notamment d'une salle réduite à des débris.

"Ampleur alarmante" des violations commises par les troupes d'Assad
 
Sur le plan diplomatique, la délégation syrienne a quitté les débats au Conseil des droits de l'homme de l'Onu à Genève, dont les membres discutent du dernier rapport, critique pour Damas, de la Commission d'enquête internationale indépendante.

Les observateurs indiquent notamment que les forces gouvernementales ont commis depuis trois mois des violations des droits de l'homme, y compris des exécutions, "d'une ampleur alarmante".    "La situation sur le terrain se détériore dangereusement et rapidement", conclut le document.

L'équipe conduite par Paulo Pinheiro admet cependant qu'il est impossible d'établir qui a perpétré le massacre de plus de 100 personnes en mai à Houla, événement qui a déclenché une vive protestation internationale (lirenotre article : "Syrie : les observateurs à Houla au lendemain du massacre").

Réunion à Genève samedi

Par ailleurs, une réunion du groupe d'action se tiendra samedi à l'Onu à Genève, a annoncé un communiqué de Kofi Annan, l'émissaire spécial des Nations Unies et de la Ligue Arabe.

Cette réunion, au niveau des ministres des Affaires Etrangères, rassemblera les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, les Etats Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni. Des invitations ont été également adressées à la Turquie, au Haut représentant de l'Union Européenne et au Secrétaire général des Nations Unies. Les chefs de la diplomatie du Qatar, du Koweit et de l'Irak, ces derniers au titre de leur rôle au sein de la Ligue arabe sont également invités.

Commenter cet article

  • zen1494 : Vous avez sûrement raison de dire que les opposants à Assad ne sont pas des agneaux, mais il ne faut pas oublier les exactions de son régime et sa répression sanglante de toute manifestation opposée à son régime. Si les islamistes prennent cette guerre civile en main au nom de l'opposition, il en est responsable. Le peuple qui a besoin de liberté n'a les moyens de résister ni à l'un ni à l'autre et reste la première victime de ces deux tyrannies.

    Le 28/06/2012 à 09h35
  • karlenry : ''Syrie : une chaîne de télévision d'Assad attaquée près de Damas'', ce qui prouve s'il en était besoin et une fois de plus que les opposant d'Assad ne sont pas les gentils civils pacifiques que nos médias infectées veulent bien nous présenter, mais ce sont bel et bien des groupes bien armés (entre autres par le Qatar), structurés, et qui n'ont qu'un seul objectif, tuer et massacrer ceux qui s'opposent à eux dans le but d'imposer un régime islamique. Il serait intéressant que les médias montrent les victimes de ces derniers, au lieu de se focaliser sur les victimes collatérales du gouvernement d'Assad.

    Le 27/06/2012 à 12h32
      Nous suivre :

      Pharrell Williams fond en larmes sur le plateau d'Oprah Winfrey

      logAudience