En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Syrie : une nouvelle réunion pour rien à l'Onu ?


le 30 août 2012 à 05h45 , mis à jour le 30 août 2012 à 10h59.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Moyen-orientLe Conseil de sécurité, présidé par la France, se penche ce jeudi sur la crise humanitaire qui sévit en raison de la guerre civile entre Bachar al-Assad et les rebelles. Aucune avancée significative n'est cependant attendue sur le plan diplomatique.

A la demande de la France, qui assure la présidente tournante du Conseil de sécurité pour encore quelques jours, le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit ce jeudi au niveau des ministres des Affaires étrangères pour tenter de trouver une solution à la crise  en Syrie. Laurent Fabius, qui représentera la France, espère notamment profiter de l'occasion pour apporter des solutions concrètes sur le plan humanitaire et relancer un processus diplomatique au point mort.
 
Mais une avancée spectaculaire paraît cependant d'autant moins probable que les Etats-Unis n'assisteront pas à la réunion et que la Russie pourrait la bouder elle aussi. Hillary Clinton, la chef de la diplomatie de Barack Obama, ne sera pas là puisque l'administration américaine considère que de telles réunions auront peu de sens tant que la Russie soutiendra Bachar al-Assad.  De son côté, Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères de Vladimir Poutine, ne devrait pas être là non plus, comme pour rappeler l'opposition persistante de Moscou aux options préconisées par l'Onu.

Assad refuse une zone tampon

Bref, alors qu'aucune issue politique ne se dessine, l'ordre du jour de cette réunion est surtout centré la question des réfugiés (environ 300.000 selon les derniers chiffres) qui ne cessent d'affluer dans les pays voisins de la Syrie, et notamment la Turquie. Mais, même ce point, la situation semble bloquée : Ankara demande notamment l'établissement de zone tampon à l'intérieur même de la Syrie. Evidemment, Damas refuse, comme l'a encore redit Bachar al-Assad mercredi. La mise en place d'une zone de sécurité nécessiterait donc une forme d'intervention militaire et il est peu probable que le rendez-vous de jeudi permette de progresser en ce sens.
 
Bref, la réunion se bornera sur l'aide à apporter aux associations et aux personnes œuvrant sur le terrain ainsi que sur les moyens d'atténuer la pression pesant sur les pays frontaliers confrontés à un afflux de réfugiés.

Commenter cet article

  • tjrdestaxe : Réunion et commissions ne servent à rien, ce conflit est piloté par les émiras d'un coté et l'iran de l'autre. Malheureux pour tout ces peuples martirisés mais seul l'aide humanitaire doit être prescrite. L'ONU cherche à ce donner bonne concience mais donner l'argent de vos réunion serait plus utile. Voir les pays soit disant libéré ou l'islam a remplacé les dictateurs il n'ont rien gagné juste le droit de revenir 200 ans en arrière.

    Le 30/08/2012 à 10h57
  • head4 : Si quelqu'un peut me repondre, merci. Voila , je suis expat, et est-ce qu'en Europe les medias parlent que des militaires anglais sont deja en Syrie, ou non?

    Le 30/08/2012 à 09h51
  • vingas : Une nouvelle réunion pour rien à l'Onu ??? sans blagues .....!!

    Le 30/08/2012 à 08h12
  • lieric : Avis de recherche : Qui a vu Monsieur François HOLLANDE ???

    Le 30/08/2012 à 06h32
  • antirobert21 : ça leur a fait une sortie, c'est jamais pour rien.

    Le 30/08/2012 à 05h53
      Nous suivre :
      Montebourg à Macron : : "bonne chance Manu !"

      Montebourg à Macron : : "bonne chance Manu !"

      logAudience