En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Washington renforce sa sécurité au Moyen-Orient


le 15 septembre 2012 à 07h18 , mis à jour le 19 septembre 2012 à 11h37.
Temps de lecture
3min
Les heurts en Egypte autour de l'ambassade US, le 14 septembre 2012

Les heurts en Egypte autour de l'ambassade US, le 14 septembre 2012 / Crédits : TF1 NEWS

A lire aussi
Moyen-orientFace à des violences antiaméricaines qui ne décroissent pas, et toujours sous le choc de l'attentat contre leur consulat à Benghazi, en Libye, les Etats-Unis cherchent à renforcer la sécurité de leurs missions diplomatiques à travers le monde arabo-musulman.

Ce vendredi, jour de prière pour les musulmans, les manifestations et attaques contre les chancelleries américaines dans les pays arabes et musulmans étaient "observées avec la plus grande attention" par les autorités américaines, surtout en Tunisie, au Soudan et au Yémen. C'est ce qu'avait confié, depuis les Etats-Unis, un haut responsable du département d'Etat. A Tunis, deux manifestants ont été tués par balles lors de heurts très violents aux abords de l'ambassade américaine. A Khartoum, deux protestataires ont trouvé la mort près de la chancellerie américaine. Les ambassades d'Allemagne et du Royaume-Uni ont aussi été attaquées. Au bout de cette journée marquée une nouvelle fois par la violence, Washington a indiqué "travailler avec les gouvernements au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour améliorer la sécurité de toutes les missions diplomatiques et répondre efficacement aux violences".

Mais au-delà de cette coopération renforcée, Washington a commencé à déployer des forces afin de faire face aux manifestations. Cent Marines ont déjà été envoyés en Libye, où l'ambassadeur américain Chris Stevens est mort mardi avec trois autres fonctionnaires, et au Yémen, où quatre manifestants ont été tués jeudi après que des protestataires sont entrés de force dans l'ambassade. "Nous devons être prêts dans l'hypothèse où ces manifestations deviennent hors de contrôle", a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, sans plus de précision.

Les mesures de sécurité revues

Selon la revue Foreign Policy qui l'interrogeait, le Pentagone est en train de débattre de l'envoi de 50 Marines pour protéger l'ambassade américaine au Soudan, où une dizaine de manifestants sont parvenus à pénétrer vendredi. Aucune décision n'a toutefois été prise sur cet envoi.

Après l'attaque à Benghazi, le jour du 11e anniversaire du 11-Septembre, les Etats-Unis avaient déjà ordonné une "révision" des mesures de sécurité de tous leurs postes diplomatiques et consulaires. Interrogée jeudi sur le cas du consulat de Benghazi, Victoria Nuland avait répondu que "le dispositif sécuritaire de chaque mission diplomatique avait été revu avant l'anniversaire du 11-Septembre". Et elle avait souligné que "les protocoles de sécurité sont constamment révisés. On n'a jamais fini d'apprendre, surtout depuis les attentats tragiques contre nos ambassades au Kenya et en Tanzanie" en 1998. Des sénateurs avaient toutefois réclamé à la secrétaire d'Etat une enquête complète sur les protocoles de sécurité du premier réseau diplomatique de la planète.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Obama distribue les bonbons pour Halloween

      Obama distribue les bonbons pour Halloween

      logAudience