En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Otages français

Yémen : la Française enlevée mardi a été libérée


le 24 novembre 2011 à 11h44 , mis à jour le 24 novembre 2011 à 12h00.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Moyen-orientCapturée, en compagnie de son chauffeur et de son interprète, par des hommes armés qui réclamaient la libération de quatre militants sudistes, la Française a pu être libérée grâce à une médiation tribale ; elle est revenue, avec ses deux compagnons de captivité, en bonne santé à Aden.

La libération de la Française enlevée mardi dans le sud du Yémen, annoncée dans un premier temps, jeudi matin, par les autorités locales, a été confirmée depuis lors à Genève par le Comité international de la Croix-Rouge, l'organisation pour laquelle elle travaille, ainsi que par les autorités françaises. Cette femme d'origine marocaine avait été capturée, en compagnie de deux Yéménites (son interprète et son chauffeur) par des hommes armés qui réclamaient la libération de quatre militants sudistes. Le porte-parole du CICR Marcal Izard a précisé depuis Genève que les trois anciens otages étaient en bonne santé et qu'ils étaient de retour à Aden.

Selon le responsable administratif de la ville de Msaïmir, dans la province de Lahj, où avait eu lieu le rapt, c'est "grâce à une médiation tribale" que cette libération a pu être obtenue. Il a précisé que les ravisseurs "ont reçu des assurances que le parquet achèverait l'interrogatoire des quatre militants et les libèrerait par la suite". Les quatre activistes du Mouvement sudiste qui milite pour l'autonomie, voire l'indépendance, du sud du Yémen, Walid al-Soufi, Tarek Abdo, Fawzi Abdo Jazem et Yassine Ahmad Moqbal, avaient été arrêtés lundi à Aden.

Si l'aventure se termine bien pour la Française, de telles actions ne sont pas rares au Yémen, théâtre de fréquents enlèvements d'étrangers par des tribus qui, le plus souvent, tentent de faire aboutir par ce biais des revendications auprès des autorités. Plus de 200 personnes y ont été enlevées ces 15 dernières années et la grande majorité ont été libérées saines et sauves. Le rapt de la Française, mardi dernier, était ainsi intervenu quelques jours à peine après la libération à la mi-novembre de trois humanitaires français au terme de cinq mois de captivité aux mains d'Al-Qaïda au Yémen. Les trois Français, deux femmes et un homme, qui travaillaient pour l'ONG française Triangle Génération Humanitaire, avaient été enlevés le 28 mai au Yémen dans la province désertique du Hadramaout, dans le sud-est du pays.

Commenter cet article

  • suzolle : Ouf !!! tant mieux quel soulagement pour elle

    Le 06/12/2011 à 16h04
  • bibiz2607 : Wouah!!! enfin de bonne nouvelle!!!

    Le 24/11/2011 à 19h47
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience