En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le roi de la pop a bien succombé au propofol


le 24 août 2009 à 22h15
Temps de lecture
3min
Décès Michael Jackson

Michael Jackson, ici en mars 2005. / Crédits : REUTERS

À lire aussi
PeopleLes services médico-légaux de Los Angeles confirment que la disparition de Michael Jackson est imputable à une dose mortelle de ce puissant anésthésiant.

Les services médico-légaux du comté de Los Angeles ont rendu leurs conclusions : ils ont annoncé lundi soir que la disparition de Michael Jackson était imputable à une dose mortelle de l'anesthésique propofol. Le chanteur et roi de la pop est décédé le 25 juin des suites d'une défaillance cardiaque.

Les conclusions du médecin-légiste sont contenues dans des documents officiels dévoilés à Houston. Les causes exactes de la mort du chanteur ont fait l'objet d'une enquête de la police, qui a concentré ses investigations sur les médicaments prescrits et le rôle des médecins qui soignaient Michael Jackson, tout particulièrement son médecin personnel, le Dr Conrad Murray.

Six semaines de traitement au Propofol

"Le médecin-légiste en chef de Los Angeles, le Dr Sathyavagiswaran, a reçu les résultats préliminaires toxicologiques. Son évaluation préliminaire de la cause de la mort de Michael Jackson fait état de doses mortelles de propofol (diprivan)", lit-on notamment dans une déclaration sous serment en vue d'une perquisition chez le Dr Murray en Californie.

Selon le texte du mandat de perquisition, Murray a affirmé aux enquêteurs qu'il avait traité l'insomnie de Michael Jackson avec du Propofol pendant les six semaines qui ont précédé sa mort, lui donnant chaque soir 50 milligrammes du puissant anesthésiant en intraveineuse. Le médecin aurait ensuite essayé de désintoxiquer le chanteur en lui donnant d'autres sédatifs, du lorazepam et du midazolam.

Une nuit d'insomnie, puis la mort

La nuit précédant la mort du "roi de la pop", le 25 juin, le médecin aurait donné au chanteur un valium à 1h30 du matin et, dans les heures suivantes, du lorazepam et du midazolam. C'est à 10h40, à la demande insistante de Michael Jackson, que Murray lui aurait finalement administré 25 milligrammes de Propofol.

La police n'aurait pas trouvé de preuves de l'acquisition du Propofol par Conrad Murray par la voie réglementaire, alors que plusieurs bouteilles avaient été trouvées au domicile du chanteur après sa mort. Son domicile et son cabinet de Las Vegas, son cabinet de Houston et une pharmacie de Las Vegas dans laquelle il se fournissait en médicaments, ont été perquisitionnés ces dernières semaines.

D'après agence

Commenter cet article

  • Laetitia87000 : Ce dr murray n'est pas un bon médecin même si réellement michael avait insister pour ce médicament il aurait du refuser connaissant les risques. 7 ans d'étude pour ça!! Bravo!! Il nous prive de notre idole. rip michael. Tu seras toujours présent dans notre coeur!

    Le 28/08/2009 à 22h20
  • Christinette : Repose en paix Mickael ! ta musique reste derrière toi ! tes enfants peuvent être fièrs de leur papa ! Fais-les tous danser au paradis ! Nous en-bas, nous dansons et danserons toujours sur ta musique.

    Le 26/08/2009 à 17h27
  • Anne : En effet,on peut tout avoir et connaître la"misère"affective et mentale...Une immense solitude et une profond besoin d'être aimé pour soi.

    Le 26/08/2009 à 16h49
  • Innocente : Quand on reste dans le coeur des gens,on n'est pas mort.

    Le 26/08/2009 à 16h31
  • Laetitia : Que justice soit faite! Michael ne méritait pas ça! Il me manque terriblement et hélas, mon rêve est brisé à jamais! J'aurais tant souhaité le rencontrer ou l'apercevoir dans quelconque endroit et circonstance!!!! Aucun mot ne justifie ma peine. ll restera pour toujours dans mon coeur. MICHAEL, I LOVE YOU AND SEE YOU LATER IN PARADISE!! (Quand mon heure sonnera, bien sûr!). RIP

    Le 26/08/2009 à 15h16
      Nous suivre :
      Quand les danseurs de Beyoncé revoient leur choré, ils ne peuvent s'empêcher de faire ça

      Quand les danseurs de Beyoncé revoient leur choré, ils ne peuvent s'empêcher de faire ça

      logAudience