En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Henri d'Orléans, 25 ans d'attente pour un mariage à l'église


le 26 septembre 2009 à 19h32 , mis à jour le 26 septembre 2009 à 19h32.
Temps de lecture
3min
Le comte de Paris et son épouse, la princesse Micaela, au mariage de Jean d'Orléans à Senlis, le 2 mai 2009

Le comte de Paris et son épouse, la princesse Micaela, au mariage de Jean d'Orléans à Senlis, le 2 mai 2009 / Crédits : www.abacapress.com

À lire aussi
PeopleLe comte de Paris, prétendant au trône de France, a épousé religieusement samedi la princesse Micaela dans le petit village basque d'Arcangues.

Agé de 76 ans, devenu chef de la maison royale orléaniste à la mort de son père en 1999, le comte de Paris avait obtenu début 2009, au terme de trente-quatre années de procédure, l'annulation par le Vatican de son premier mariage célébré en 1957 avec Marie-Thérèse de Wurtemberg. Ce week-end, Henri d'Orléans a donc épousé religieusement la princesse Micaela, un quart de siècle après s'être marié civilement, en 1984.

Le couple princier a choisi de célébrer son mariage religieux à Arcangues, un village basque de 2700 habitants connu comme lieu de pèlerinage par les admirateurs de Luis Mariano, enterré dans le cimetière qui jouxte l'église - mais proche également de la cité balnéaire de Biarritz où la princesse Micaela Cousino Quinones de Leon a passé une partie de son enfance. Selon la mairie d'Arcangues, environ 300 invités ont assisté à la cérémonie qui devait être suivie d'un dîner de gala offert par le marquis d'Arcangues dans son château qui domine les hauteurs du village.

Depuis le XIXe siècle, les rivalités sont vives entre deux lignées capétiennes qui se disputent les droits à l'hypothétique trône de France - la branche cadette "orléaniste" descendant du frère de Louis XIV via Louis-Philippe, et la branche aînée "légitimiste" des Bourbon d'Espagne. L'actuel champion des légitimistes est Luis-Alfonso de Bourbon, qui, comme son père - cousin germain du roi d'Espagne Juan Carlos - porte le titre de duc d'Anjou.

D'après agence

Commenter cet article

  • Mimi : C'est un mariage de riche surtout à l'age qu'ils ont ts les 2, je me suis mariée en 2008, mon époux a djà été marié, j'aurai aimé passé à l'église mais, je n'ai pas forcer ls choses, c'est comme ça, on c'est avec ki on va faire sa vie dommage, que j n'ai pas été la première

    Le 02/10/2009 à 07h58
  • François : Bonjour , on s'en fout ! Ne trouvez vous pas qu'il y a des problèmes plus important que la bétise de gens se croyant encore au 18e sciècle?

    Le 28/09/2009 à 13h53
  • Lili : Pour moi plus de foi!!! quand l'on voit le Vatican prendre de telle mesures NON NONNON, je CONSTATE UNE NOUVELLE FOIS qu'il y en a que pour les riches!! Le chêque était de combien Monsieur le comte de Paris ???

    Le 28/09/2009 à 09h35
  • Josiane : Je ne suis pas princesse.En 1995 j'ai eu mon union religieuse annulée après 3 ans de mariage je n'avais pas de moyen on ne m'a rien demandé mon dossier a été traité par un prêtre avocat cela a duré 2 ans on ne juge pas la période de la vie maritale mais les faits au moment de votre union immaturité, mariage arrangé, mensonge grave, je me suis remariée hélas civilement car mon mari lui était divorcé et aucune raison d'avoir une annulation je me souviens du mariage du prince d'orléans il est évident que ce mariage était politique

    Le 27/09/2009 à 20h30
  • Anne : J'ai rencontré mon époux quelques mois après son divorce. Tous les 2 catholiques pratiquants, nous avons décidé de nous unir malgré tout, civilement bien entendu. Mais mon époux a aussi pris contact avec un prêtre qui a entre autres responsabilités celle de servir d'avocat a une personne désirant l'annulation d'un mariage religieux. D'ailleurs le terme est impropre : le mariage n'est pas annulé, mais c'est la reconnaissance de la non-validité de celui-ci au moment où il a été célébré, et seulement pour certaines raisons bien précises. Il y a une enquête de l'évêché dont dépend celui qui fait la demande, et les deux ex-époux sont entendus par les personnes autorisées, à l'évêché le plus proche de leur résidence. Ensuite, il y a un jugement, qui entraîne une décision. Et, systématiquement, il y a appel, et la procédure est réétudiée par un autre évêché, avec un autre jugement et une décision. Parfois, ce n'est pas la même. Dans le cas de mon époux, les 2 tribunaux ont reconnu la non-validité de son mariage religieux. Et le 1er mariage religieux de ma meilleure amie a été lui aussi reconnu "non valide" par l'église. Nous ne sommes ni des people, ni des gens riches. Je ne suis pas toujours d'accord avec l'Eglise Catholique, mais ses préceptes sont valables pour tous. Et il ne faut surtout pas avoir peur de demander conseil à son curé. C'est lui qui nous a parlé d'un "prêtre-avocat" et nous a donné ses coordonnées.

    Le 27/09/2009 à 16h12
      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience