En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Tous les faux pas de Vanessa Paradis lui sont pardonnés"

Edité par
le 23 novembre 2009 à 16h10
Temps de lecture
5min
À lire aussi
PeopleInterview - Alors que le premier best-of de Vanessa Paradis sort aujourd'hui, TF1 News décrypte les clés de son succès avec Erwan Chuberre, auteur d'un livre sur la chanteuse.

Vanessa Paradis best-of
Pochette du best-of de Vanessa Paradis
TF1 News : Vanessa Paradis a été élue, en octobre, la personnalité qui symbolise le mieux une vie de femme réussie (voir notre article : "Sondage : ces femmes parfaites", ici). Comment expliquez-vous ce succès?
 
Erwan Chuberre, spécialiste des icônes féminines, auteur du livre Vanessa Paradis : Pour moi, Vanessa Paradis est la femme la plus accomplie du show-biz français. A l'instar de sa consœur Sophie Marceau, elle a commencé très jeune dans le métier. Ainsi, les gens ont grandi avec elle. Elle a fait des choix cinématographiques décalés mais intéressants. Elle a su s'entourer des bonnes personnes, notamment dans sa famille et s'est épanouie aux côtés de grands compositeurs comme Serge Gainsbourg. Etienne Roda-Gil, le parolier de Joe le taxi (1987), a pourtant hésité à travailler avec l'enfant qu'elle était à l'époque. Mais quand il a compris à quel point elle était forte et responsable, malgré ses quatorze ans, ses réticences se sont envolées. Vanessa Paradis avait peut-être un physique de poupée mais déjà la maturité d'une femme.
 
TF1 News : N'est-ce pas pour cette raison qu'elle a été très critiquée, au début de sa carrière?
 
E. C. : Le décalage entre sa juvénilité d'adolescente et l'agressivité de son apparence n'a pas plus à tout le monde. Vanessa Paradis était très sexy pour son âge. A 17 ans, elle portait du maquillage comme un top modèle. Les mères de famille trouvaient qu'elle était trop jeune pour faire ce métier et ne voulaient pas que leurs filles lui ressemblent.
 
TF1 News : Le film Noce Blanche de Jean-Claude Brisseau va faire taire ses détracteurs, expliquez-vous dans votre livre...
 
E. C. : Dans Noce Blanche, en 1989, Vanessa Paradis joue une lycéenne désespérée, avec un pouvoir dramatique immense. Ceux qui la critiquaient se sont rendus compte qu'ils l'avaient jugée trop vite, d'autant plus que Serge Gainsbourg a commencé à s'intéresser à elle pour son deuxième album Variations sur le même t'aime (1990). A partir de ce moment-là, elle n'a fait que monter dans l'estime des gens. Il est devenu politiquement correct d'aimer Vanessa Paradis, alors qu'en 1987-88, c'était une honte de dire qu'on l'appréciait. Depuis, tous ses faux pas lui sont pardonnés, comme le bide d'Un amour de sorcière en 1996, par exemple.
 
TF1 News : Son succès n'est-il pas également lié à sa discrétion dans les médias?
 
E. C. : On ne la voit jamais dans les magazines people. Les médias et la presse people la respectent, car elle n'exhibe pas sa vie privée et attaque rarement pour photos volées. Quand elle le fait, tous les bénéfices des procès sont reversés à son association Rêves, en faveur de jeunes enfants malades. Le seul moment où elle sort de sa tanière, en période de promotion, elle fait toutes les couvertures de magazines, de la presse rock à la presse féminine. 
 
Vanessa Paradis Erwan Chuberre
Livre d'Erwan Chuberre (Alphée)
TF1 News : Comment a-t-elle accédé à ce statut d'icône de la mode?
 
E. C. : Vanessa Paradis a pris le relais de Catherine Deneuve dans l'incarnation de l'élégance parisienne. Elle fait la mode sans être une fashionista. Toujours chic mais jamais trop, elle surfe sur les tendances et a souvent adopté le look de ses petits amis : perfecto avec Florent Pagny, baba cool avec Lenny Kravitz et, maintenant, bobo parisienne avec Johnny Depp.
 
TF1 News : Pourquoi une telle unanimité autour de son couple avec l'acteur américain?
 
E. C. : Johnny Depp est un sex symbol. Normalement, les femmes devraient être folles de jalousie envers elle mais ce n'est pas le cas. C'est le pouvoir d'artiste de Vanessa Paradis, à la fois bonne copine, star, sœur ou encore mère pour un public qui peut aisément s'identifier à elle. Elle forme avec Johnny Depp un couple idéal, en toute simplicité, loin du bling bling de célébrités comme les Beckham, par exemple. Johnny Depp avait une vie amoureuse chaotique et avait besoin d'une femme comme Vanessa Paradis qui, maternelle, apaise ses démons. Il apporte l'amour et l'équilibre à sa compagne qui n'a pas eu beaucoup de chance avec ses petits amis précédents, comme Lenny Kravitz qui déclarait récemment regretter l'avoir laissé partir (voir notre article "Lenny Kravitz : Vanessa Paradis 'était la femme parfaite', ici).
 
TF1 News : Que retenez-vous de Vanessa Paradis?
 
E. C. : Vanessa Paradis, c'est un conte de fée. Elle se rapproche de Cendrillon, avec une enfance heureuse et, ensuite, des belles sœurs que j'associe à la presse ne lui ayant pas pardonné son succès fulgurant d'ado et à Jean-Claude Brisseau qui n'a pas été tendre avec elle, pendant le tournage de Noce Blanche. Johnny Depp, lui, est le prince charmant qui lui a donné des enfants. Evidemment, ils ne sont pas mariés. Mais c'est un conte de fée contemporain, après tout.  
 
* Le livre Vanessa Paradis de Erwan Chuberre est sorti aux Editions Alphée.
 
* Le premier best-of de Vanessa Paradis sort ce lundi. Il comprend un inédit, intitulé Il y a, dont le clip a été réalisé par Johnny Depp (
voir notre article : "Pour Vanessa, Johnny Depp reprend la caméra", ici). 
 
* Vanessa Paradis était l'invitée de Claire Chazal, samedi, sur le plateau du journal télévisé de TF1. Retrouvez son interview ci-contre.

Commenter cet article

  • melina2009 : Jaloux et envieux doivent être vos deuxièmes prénoms...

    Le 29/11/2009 à 19h43
  • lise007 : Vanessa avec johnny Depp couple idéal qui ne font jamais parler d'eux ,BRAVO , j'aime ce genre d'artiste,ce n'est pas comme certains et certaines qui ferait n'importe quoi pour être en premiere page de média à scandale ,puis de les attaquer en justice

    Le 27/11/2009 à 16h24
  • mberle : Peut etre le savez vous ? Mais " les Papillons..sont des fleurs qui volent "... mais ' schhhut '! ne le dite pas a tout le monde...

    Le 25/11/2009 à 08h07
  • john291905 : Que de beaux mots pour cette Artiste que j'admire tant ....

    Le 24/11/2009 à 17h45
  • cocarde2050 : Ben oui c'est ça, chanteuse de goupe local, précisons même, de banlieue...

    Le 24/11/2009 à 16h58
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience